AS Rome : proche d'un accord avec Blanc ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-04T14:35:00.000Z, mis à jour 2013-06-05T15:14:31.000Z

Près d'un an après avoir laissé les clés de l'Equipe de France à Didier Deschamps, Laurent Blanc s'apprête à retrouver un club. La Roma lui tend les bras, l'accord est proche.

Le temps commence à être long pour Laurent Blanc. Depuis le 30 juin 2012, le Président n'entraîne aucune équipe. Après avoir connu le rôle de sélectionneur, il s'apprête à retrouver un poste d'entraîneur. « On dit beaucoup de choses, que ce soit au Paris Saint-Germain ou ailleurs. Je veux être assez réaliste et pragmatique, j'espère que l'année prochaine, j'aurai un banc de touche, parce que j'en ai envie, parce que je suis motivé pour le faire. Que ce soit en France ou ailleurs, j'espère que j'en aurai un », a-t-il déclaré à RTL vendredi. D'après les dernières informations du quotidien L'Equipe, la Roma tient la corde.

Un renouveau en tant qu'entraîneur
Pour ses grands débuts sur un banc de touche, Laurent Blanc avait pris les commandes des Girondins de Bordeaux à l'été 2007. Beaucoup étaient convaincus que la reconversion de l'ancien défenseur tricolore allait être couronnée de succès, ils ne s'étaient pas trompés. Pour sa première saison, il a terminé deuxième de Ligue 1 et a reçu le titre honorifique de meilleur entraîneur. L'exercice suivant a été celui de la consécration. Les Girondins ont remporté le championnat de France ainsi que la Coupe de la Ligue. Sa dernière saison a été la moins aboutie. Le club a réalisé un exercice en demi-teinte et l'annonce de son départ n'a rien arrangé. Depuis Laurent Blanc a pris la tête de l'équipe de France et s'est éloigné des pelouses pendant un an. Maintenant, le moment est venu de reprendre du service.

La Roma pour se relancer
En février dernier déjà, le club romain avait tenté de recruter l'ancien sélectionneur tricolore. A la suite du limogeage de Zdenek Zeman, la direction de la Roma lui avait proposé un contrat de six mois avec une année optionnelle. Une proposition qui n'était pas en adéquation avec son projet. « On n'était pas sur la même longueur d'onde. Je veux relever un challenge, avoir des ambitions et du temps. Je ne parle pas de cinq ans, de quatre ans, ou de trois. Mais un peu, quand même », avait-il alors expliqué. A croire les informations du journal L'Equipe, les dirigeants transalpins ont pris en considération ses exigences. Le média français indique que les Giallorossi sont revenus à la charge afin de le recruter. Une rencontre entre les deux parties aurait eu lieu lundi. Un accord est donc plus que jamais d'actualité.

Quid du PSG ?
Cette information ne plaira certainement pas à la direction du Paris Saint-Germain qui n'a toujours pas réglé le cas Carlo Ancelotti. L'entraîneur italien a ouvertement exprimé ses envies d'ailleurs, le club de la capitale a donc établi une liste de cibles prioritaires. Problème, les entraîneurs désirés trouvent tour à tour des points de chute. Rafael Benitez a pris place sur le banc de Naples, José Mourinho a signé à Chelsea sans parler de la suspension de neuf mois de Leonardo, également pressenti pour prendre la direction de l'équipe.

Le PSG ne doit donc plus perdre de temps, sous peine de se retrouver sans entraîneur. A moins que Carlo Ancelotti ne décide finalement de rester.