Asamoah Gyan aux Emirats pour le " challenge "

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-12T14:53:00.000Z, mis à jour 2011-09-12T15:03:14.000Z

Un temps évoqué à Marseille, l'ancien rennais Asamoah Gyan a été prêté par Sunderland à Al-Ain, aux Emirats Arabes Unis. Il assure être attiré par le " challenge ", en plus d'un salaire substantiel.

Ce n'est un scoop pour personne, mais le football est aujourd'hui devenu une affaire de gros sous. Et alors que l'UEFA de Michel Platini parle de « fair play financier », le mouvement semble s'accélèrer.

Le mercato estival 2011 restera certainement comme celui des mouvements ubuesques. Samuel Eto'o, un des meilleurs attaquants d'Europe, a mis le cap sur le Daguestan, au fin fond de la Russie, pour y récolter le plus gros salaire au monde pour un footballeur, 20M€ par... an. Le grand espoir Javier Pastore a signé au PSG pour 42M€. Sergio Agüero, qui a à peine plus fait ses preuves, a débarqué à Manchester City pour 45M€. Un gouffre semble se creuser entre « riches » et « pauvres ».

Si les mécènes venus du Golfe (Manchester City, PSG) ou de Russie (Chelsea, Anzhi Makhachkala) ont redessiné la carte du football Européen, certains joueurs décident même de quitter l'Europe pour chercher l'or. Alors que l'OM aurait tenté une approche de dernière minute, Asamoah Gyan jouera ainsi à Al-Ain cette saison, aux Emirats Arabes Unis. Le club lui versera plus de 230 000 euros par semaine ( plus que... Leo Messi). Sunderland obtient lui 7M€ pour ce prêt d'un an.

Lors de sa présentation officielle, le Ghanéen s'est réjoui de sa signature : « Je suis très heureux d'être ici. Al-Ain est un club important et c'est un gros challenge pour moi. Il y aura beaucoup d'attentes sur moi, mais pas de pression ». Evidemment, on peine à le croire lorsqu'il évoque le « challenge » du football asiatique, tandis qu'on a évoqué son nom pour la Ligue des Champions avec l'OM. Son entraineur à Sunderland, Steve Bruce, a eu des mots très durs : « Parfois, le football me fait honte. Je suis désolé, mais tout cela me dégoûte ».

Bien sûr, Asamoah Gyan n'a marqué que 11 buts la saison dernière avec Sunderland (toutes compétitions confondues) et l'on peut comprendre qu'il tire partie de ses performances à la dernière Coupe du Monde pour garnir son compte en banque.
Des fans de Sunderland ont d'ores et déjà piraté sa page Wikipédia pour critiquer sa cupidité...