ASSE : le débordement de trop pour les supporters ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-11-26T11:12:00.000Z, mis à jour 2013-11-26T13:19:22.000Z

Les incidents survenus dimanche avant la rencontre de championnat Nice-ASSE concernent des supporters de Saint-Etienne... Et malheureusement, ce n'est pas la première fois cette saison.

Certains « supporters » de l'ASSE risquent, à force de débordements, de pénaliser leur club. Dimanche lors du match à Nice, la tribune réservée aux fans stéphanois a subi des actes de vandalisme. A tel point que le service de sécurité du stade a dû évacuer de l'Allianz Riviera le groupe incriminé.

L'explication avancée par les Stéphanois
Dans son communiqué officiel, l'AS Saint-Etienne condamne évidemment l'attitude de ces supporters, tout en avançant une explication : « La direction de l'ASSE condamne fermement l'attitude violente de certains individus avant le match Nice-ASSE, ce dimanche soir à l'Allianz Riviera. Le fait que les bus de supporters stéphanois aient été caillassés n'excuse pas les débordements de violence à l'intérieur du stade... »

Ce n'est pas la première fois
Le problème, c'est que les supporters stéphanois s'étaient déjà fait remarquer cette saison, dans le mauvais sens du terme. Des jets de fumigènes contre Bastia lors de la 8e journée, et surtout les incidents lors du derby face à Lyon lors de la 12e journée. Les fans de l'ASSE se retrouvent de plus en plus fréquemment associés à une forme de violence dans les stades.

L'ASSE sanctionnée ?
La direction de l'ASSE a beau condamner fermement l'attitude de ces quelques supporters, le club risque de subir les foudres de la Ligue. Le président Frédéric Thiriez a d'ailleurs livré un communiqué menaçant : « Ces quelques crétins qui s'intitulent supporters ne se rendent même pas compte qu'ils ruinent l'image du football. Une seule solution : la répression. »

Dans ces cas-là, il est généralement plus facile de sanctionner le club plutôt que les individus concernés. L'ASSE risque gros.