Dans l'actualité récente

ASSE : " On n'a gagné qu'une étape " dixit Galtier

Voir le site Téléfoot

Brandao, Galtier ASSE
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-11-24T20:04:00.000Z, mis à jour 2012-11-24T23:51:22.000Z

La victoire obtenue vendredi soir aux dépens de Valenciennes (1-0) est un indice supplémentaire sur la forme ascendante des Verts. Un état à confirmer pour l'entraîneur de l'ASSE.

Leader pendant 24 heures, les Stéphanois savourent leur excellent début de saison et se projettent sur la suite avec gourmandise.


ASSE, PSG même combat ?
Le rendez-vous avec le PSG mardi prochain en Coupe de la Ligue n'en prend que plus de saveur. En l'espace de 24 heures, ces deux formations viennent de se relayer en tête de la Ligue 1. Comme attendu, Paris et ses stars ont repris la place de leader du championnat occupée depuis la veille par les Verts suite à leur succès sur Valenciennes. Une perte, symbolique seulement, loin d'être suffisante pour troubler la bonne humeur ambiante qui règne dans le vestiaire stéphanois en ce début de saison.


Hamouma : « Fiers de nous »
« Nous sommes fiers de nous. La série continue (onze matchs sans défaite) et elle nous tient particulièrement à cœur, s'enthousiasme Romain Hamouma, unique buteur face à VA. Maintenant à nous de ne pas nous tromper d'objectifs. Il faut rester humble et continuer à travailler. » Ce que son entraîneur Christophe Galthier, l'homme à l'origine du renouveau des Verts, traduit par une métaphore qui plaira aux amateurs de la petite reine « Si on peut prendre une image, c'est comme le Tour de France. Nous avons l'air de bien rouler, nous avons des sprinteurs, nous gagnons des étapes mais nous verrons comment nous nous comporterons dans les étapes de montagne. »


Galtier et ses paris gagnants
Pour expliquer le pourquoi du comment de cet état de grâce qui perdure dans le Forez, nombreux sont ceux qui regardent avec reconnaissance en direction de l'entraîneur de l'ASSE en poste sur le banc des Verts depuis bientôt trois ans. Un rapide coup d'œil dans le rétro l'explique. Aux commandes d'un effectif sans génie, il a, à l'intersaison, fait des paris qui se révèlent payants. Des paris qui portent les noms de Cohade, Hamouma ou encore Clerc. Suffisant pour produire l'un des jeux les plus attrayants de la Ligue 1.


Si l'ASSE n'a pas encore la réputation d'un ogre, il est bien présent aux avant-postes. Et rien de ce qu'il montre depuis deux mois n'indique qu'il ne fait que passer.