ASSE : Pourquoi les Verts n'avancent plus

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-10-08T16:00:00.000Z, mis à jour 2013-10-08T16:30:55.000Z

L'ASSE n'a plus gagné le moindre match depuis le 14 septembre dernier, à Valenciennes. Pourquoi les Verts, qui nourrissent de grandes ambitions cette saison, n'y arrivent plus ?

Considérée comme l'un des plus sérieux outsiders en début de saison, l'équipe stéphanoise est en train de perdre le fil. Deuxième du classement à un point du leader après la cinquième journée de Ligue 1, l'ASSE a lentement mais sûrement dégringolé pour occuper quatre journées plus tard une plus modeste septième place, pointant désormais à huit longueurs de l'AS Monaco. Explications.

Les départs ? Non
Christophe Galtier a été catégorique en conférence de presse après la défaite à Monaco, les transferts de Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) et Josuha Guilavogui (Atletico Madrid) ne sont pas des excuses valables : « On a un parcours de relégable. Je veux que les joueurs l'entendent. Ils vont l'entendre. Et qu'on ne me parle pas des départs de l'intersaison ou autre. » Il est vrai que l'ASSE, avec un recrutement plutôt judicieux, possède tout de même un effectif de qualité.

Un mental défaillant
L'entraîneur de l'ASSE cherche plutôt du côté du mental de ses joueurs : « Il y a suffisance, crainte, inconscience. » A Monaco et à Marseille (deux défaites 2-1), les Stéphanois se sont réveillés trop tard. Contre Toulouse (1-2) et Bastia (2-2), ils ont sans doute péché par excès de confiance. Dans tous les cas, les Verts n'ont pas réagi de la bonne manière face à l'opposition proposée. Et ça, Christophe Galtier le reproche clairement à ses ouailles. Et que dire de l'état d'esprit entre joueurs en observant l'incroyable altercation à Monaco entre Stéphane Ruffier et Yohan Mollo en plein match.

Absents et adversaires
Une autre explication se trouve du côté de l'infirmerie stéphanoise. Entre les blessures longue durée de Brandao et Gradel (revenu contre Monaco), celles à répétition de Corgnet, Hamouma, Lemoine, Erding ou Brison, les kinés du club ont de quoi faire. Dernière explication plausible, l'adversité. L'ASSE a dû se rendre à Marseille et à Monaco, deux équipes candidates au moins à une place sur le podium en fin de saison. Les Verts ont surtout raté le coche à domicile contre Toulouse puis Bastia.

La trêve internationale devrait permettre à l'ASSE de se remettre dans le droit chemin et préparer au mieux la réception de Lorient le 20 octobre prochain.