ASSE - Ruffier : ”Je ne suis pas là pour sourire, je suis là pour gagner"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-11-23T11:00:00.000Z, mis à jour 2014-11-23T13:05:25.000Z

Stéphane Ruffier s'est exprimé aux micros de Téléfoot, revenant sur sa boulette face au PSG, son image parfois faussée et son avenir avec Saint-Etienne et les Bleus.

Très discret dans les médias, Stéphane Ruffier a accepté de s'exprimer dans Téléfoot. Il revient notamment sur sa bourde face au PSG, lorsque son mauvais contrôle a permis l'ouverture du score. En outre, il parle de sa personnalité et l'image qu'on lui a longtemps prêtée, à tort.

"J'ai rigolé"
La 4ème journée de Ligue 1, Stéphane Ruffier n'est pas près de l'oublier. Lors choc face au PSG, les Stéphanois s'inclinent lourdement au Parc des Princes (5-0), avec une ouverture du score assez loufoque. Le gardien de but, d'habitude irréprochable, loupe son contrôle sur une simple remise. Un mauvais souvenir pour Ruffier, "On le vit mal, c'est sûr, pendant 1h30, tu sais que t'as pris la mauvaise décision." Mais, il semble avoir évacué la frustration. Comment ? Grâce à l'humour. En arrivant à Clairefontaine dans la foulée, il a regardé la vidéo, "J'ai rigolé." D'ailleurs, Zlatan Ibrahimovic l'avait gentiment chambré.

"Je ne suis pas là pour sourire"
Sur le terrain, on voit souvent Stéphane Ruffier crier sur ses coéquipiers. C'est l'une des raisons pour lesquelles il a cette image de quelqu'un d'un peu froid, et de très "grande-gueule". "Je ne suis pas là pour sourire, je suis là pour gagner. Je dois remettre les gens à leur place" confie le portier, qui a longtemps trainé une mauvaise réputation, "On m'a donné une sale image, de quelqu'un qui a fait des histoires partout où il passait." Mais Ruffier l'assure, "Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu'un de très discret." Il y a donc deux Ruffier : celui des terrains, et l'autre.

Son avenir
Stéphane Ruffier a prolongé jusqu'en 2018 avec les Verts, pour la simple et bonne raison qu'il voit encore son club disputer une saison européenne dans les années à venir. Pour lui, c'est une excellente raison pour rester et s'inscrire dans une certaine forme de durée, d'autant que l'ASSE est l'une des meilleures défenses de Ligue 1. En parallèle, il est de plus en plus appelé par les Bleus, profitant notamment de la blessure de Mandanda avant le Mondial et la retraite de Mickaël Landreau, "C'est toujours bien d'y être, d'être appelé, c'est toujours une preuve de confiance."