ASSE : Quelles sont les véritables ambitions des Verts ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-05-21T16:50:00.000Z, mis à jour 2013-05-21T17:28:22.000Z

Alors que la 3e place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions est encore accessible, les Verts ne parlent que de conserver leur 4e place. Quelles sont les véritables ambitions de l'ASSE ?

A écouter les déclarations des Verts depuis leur finale de Coupe de la Ligue remportée, la 4e place de Ligue 1 semble convenir parfaitement au club. Pourtant, avant la 38e et dernière journée du championnat, il suffit de regarder le classement pour s'apercevoir que le podium n'est qu'à deux points de l'ASSE. Alors pourquoi ne pas voir plus haut ?

Lyon à portée de tir
Avec 62 points au compteur, l'ASSE (4e) ne pointe qu'à deux longueurs du rival lyonnais (3e). Or cette fameuse troisième place est qualificative pour le tour préliminaire de la C1, compétition à laquelle les Verts n'ont plus participé depuis plus de trente ans. Un faux-pas de l'OL contre Rennes lors de la dernière journée (ne serait-ce qu'un nul), combiné à une victoire stéphanoise, et voilà Saint-Etienne sur le chemin de la prochaine Ligue des champions.

Dernière journée pas évidente
Ce scénario idéal est évidemment possible, même si les Verts n'en parlent pas. Peut-être parce que le calendrier n'est pas forcément favorable. L'ASSE se déplace en effet à Lille (5e) qui devra l'emporter pour justement leur ravir la 4e place. Tandis que Lyon reçoit Rennes (11e) dans un match a priori beaucoup plus abordable, d'autant que les Bretons ne jouent plus rien dans ce championnat.

Les Verts sont-ils prêts ?
Malgré la difficulté, l'ASSE pourrait au moins par voie de presse faire peser une pression plus importante sur l'OL. Mais le podium ne paraît pas intéresser les Stéphanois outre mesure. Simple volonté d'avancer caché pour en pas être déçu en cas d'échec, ou réflexion des dirigeants ne voulant pas griller trop vite les étapes ? Une participation éventuelle à la Ligue des champions peut en effet se retourner facilement contre un club qui ne serait pas prêt à se battre sur tous les tableaux. Les exemples récents d'Auxerre, Montpellier et même Lille prouvent que cette compétition est autant une chance qu'une plaie dans une saison pour un effectif limité.

L'ASSE souhaite peut-être commencer par la moins exigeante Ligue Europa pour son retour sur la scène continentale. Mais peut-on réellement dire non à une participation à la Ligue des champions ?