ASSE : les Verts font du surplace

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-02-07T00:01:00.000Z, mis à jour 2015-02-07T21:03:35.000Z

Malgré un avantage de deux buts sur sa pelouse face à Lens, Saint-Etienne a connu une fin de match cauchemardesque et est passé tout près d'une défaite renversante (3-3). Les Verts pourraient perdre leur quatrième place au profit de Monaco au terme de 24e journée.

L'ASSE perd deux précieux points dans la course à l'Europe. Il ne doit qu'à Mevlut Erding de ne pas concéder une défaite humiliante à Geoffroy-Guichard.


"On a gâché notre victoire"

"C'est une désillusion totale. A 2-0, ils ne doivent pas revenir. Le premier but qu'ils marquent nous met un coup au moral. Après, on subit un fait de jeu. On a gâché notre victoire en dix minutes." Clairvoyant Yohan Mollo après une ouverture de la 24e journée un peu folle ce vendredi soir à Geoffroy-Guichard. Au final un nul entre l'ASSE et le RC Lens qui ont tous les deux entrevu la victoire. Un nul amer qui plus est pour les deux formations qui n'avancent pas au classement. Les Lensois pointent à une dix-huitième place toujours synonyme de relégation. Saint-Etienne, quatrième à six points de Paris et Marseille, a fait une croix sur ses rêves de Ligue des Champions et pourrait très vite voir Monaco passer devant. La faute à une inquiétante série de quatre matchs sans succès en championnat.


Touzghar bouscule tout

Loins d'être figés par le froid qui régnait dans le Forez hier soir, les Verts avaient pris les choses par le bon bout. Une ouverture du score de Nguemo d'une superbe frappe du gauche (18e) avant que le Chaudron n'entrevoit la victoire lorsque Mollo s'en allait inscrire le but du break (58e). Cet avantage en faveur des locaux apparut logique mais ne fut pas de l'avis de Lensois renversants auteurs de vingt minutes de folie emballés par les choix tactiques payants de Kombouaré. Touzghar, entré à la pause, a ramené les siens au score d'une frappe lointaine (60e, 2-1) et sur un penalty logique (69e, 2-2) puis Chavarria a permis au RCL de passer devant au terme d'un contre d'école (77e, 2-3).


Erding en sauveur
C'est alors qu'entrait en scène un sauveur inattendu en la personne de Mevlüt Erding, muet depuis la deuxième journée de L1. Face au PSG, il s'était pris les remontrances publiques de son coach Christophe Galtier. Hier soir, lancé à la 53e à la place d'un Ricky van Wolfswinkel, volontaire mais maladroit, le Turc a pris soin de se rattraper. Tout d'abord en servant Fabien Lemoine sur la seconde réalisation stéphanoise mais surtout en inscrivant le but du 3-3 d'une sublime frappe des 16 mètres (84e). "Ce n'est pas une revanche, estimait l'ancien parisien. Un attaquant est là pour marquer des buts (...) J'ai eu de l'appréhension par rapport à mes blessures musculaires donc j'ai fait attention et cela m'a joué des tours malheureusement. J'ai eu une discussion avec le coach après le match contre Paris. Je lui ai dit que je n'avais pas l'intention de lâcher et ça commence dès ce soir." Et son entraîneur lui en est déjà reconnaissant.



Lors de la prochaine journée, l'ASSE se déplacera Bordeaux et le Rc Lens recevra Evian-TG.