Atlético de Madrid: Diego Costa doit réveiller l'attaque madrilène

Voir le site Téléfoot

RTR3GNMQ
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-01-09T17:09:20.901Z, mis à jour 2018-01-09T17:39:35.881Z

En seulement deux matches, Diego Costa a déjà montré à l'Atlético de Madrid qu'il n'a rien perdu de ses talents de buteurs. C'est une aubaine, car justement, côté attaque, les Matelassiers sont à la peine. Antoine Griezmann s'extirpe à peine du marasme qui mine l'Atlético cette saison.

Il n'a pas changé. Pendant presque 8 mois, Diego Costa a disparu des radars. Écarté à Chelsea par Antonio Conte à l'issue de la saison dernière, l'attaquant a été transféré durant l'été à l'Atlético de Madrid, le même club qu'il avait quitté pour les Blues en 2014. Mais à cause d'une sanction du fair-play financier, l'Atléti a été interdit de recrutement; du coup, Costa n'a pu jouer avant 2018.

Diego Costa a retrouvé ses marques (et ses mauvaises habitudes)

Le manque de rythme ne semble pas lui avoir fait trop de mal, en tout cas en apparence. L'Espagnol n'a eu besoin que de 5 minutes pour rouvrir son compteur, il y a quelques jours en Coupe du Roi contre Lleida. Durant le dernier week-end, lors de la 18e journée de la Liga contre Getafe au Wanda Metropolitano, l'ancien Blues a été aligné pour la première fois avec Antoine Griezmann, l'homme qui l'avait remplacé après son départ il y a 3 ans et demi.

Et à nouveau, Costa a marqué. Mais outre ses qualités dans la surface, le buteur a aussi conservé son jeu rude, à la limite, et ses écarts de conduite. Résultat : Diego Costa a reçu un second carton jaune pour avoir célébré son but avec les supporters, quelques minutes après un premier avertissement pour coup de coude. Il a donc été expulsé !

Les qualités et les défauts de Diego Costa sont donc intacts. A 29 ans, l'international a encore beaucoup a donné à l'Atlético. Cela tombe bien car son club en a bien besoin.

Griezmann, Correa, Torres & cie à la peine depuis le début de la saison

En attendant Costa, les hommes de Diego Simeone ont vécu une première moitié de saison mi-figue mi-raisin. Ils n'ont passer le cap de la phase de groupes en Ligue des champions, la faute notamment à une attaque en berne (5 buts en 6 matches). En Liga, c'est un peu mieux car l'Atlético est 2e à quand même 9 longueurs de l'incontestable leader Barcelone. L'une des principales déceptions vient de la ligne offensive.

Est-ce le fait de savoir qu'ils ne pourraient compter sur Costa avant 2018 ? Peut-être. En tout cas, avant le retour de l'Espagnol natif du Brésil, l'attaque madrilène était bien terne. En Liga, l'Atlético n'a marqué que 25 buts en 17 journées (1,47 but/match en moyenne), loin de son bilan de la saison dernière avec 70 buts en 38 journées (1,84 but/match en moyenne).

A la trêve, le meilleur buteur était Antoine Griezmann avec seulement 8 réalisations toutes compétitions confondues (avec un gros trou d'air durant l'automne), suivi d'Angel Correa avec 5 petits buts. Il fallait régler cette situation. L'arrivée de Diego Costa représente déjà une bonne partie de la réponse à ce problème. Celle de Vitolo - qui s'était engagé comme Costa dès l'été dernier - ajoute une corde supplémentaire à l'arc des Matelassiers.

Que va faire Gameiro ?

S'il y bien deux joueurs qui risquent de pâtir du retour de Diego Costa et de l'arrivée de Vitolo, ce sont bien Fernando Torres et Kévin Gameiro. "El Nino" et le Français ne sont que remplaçants aux yeux de leur entraîneur derrière les titulaires Antoine Griezmann et Angel Correa. Costa est revenu pour une somme comprise, d'après les médias espagnols, entre 50 et 66 millions d'euros. Nul doute qu'il n'est pas là pour faire banquette. A bientôt 34 ans, Torres est en fin de parcours. L'ancien joueur de Liverpool et de Chelsea est sous contrat jusqu'en juin prochain.

Par contre, Gameiro (30 ans) est lié à l'Atlético jusqu'en 2020. Sa dernière sélection en équipe de France remonte à mars 2017, et avec l'éclosion de Kylian Mbappé, les retours de Nabil Fekir, Alexandre Lacazette et Anthony Martial, et les confirmations d'Ousmane Dembélé et Florian Thauvin, l'ancien buteur de Strasbourg, Lorient et du PSG s'est éloigné du groupe des Bleus. Ses déboires madrilènes - temps de jeu en baisse, problèmes physiques, manque de réussite - n'ont pas aidé.

En ce mercato d'hiver, le nom de Gameiro circule beaucoup un peu partout. Des rumeurs plus ou moins fondées évoquent Marseille, Bordeaux, West Ham ou encore Everton comme possibles destinations, mais au 9 janvier, il n'y a encore rien de concret. Kévin Gameiro est toujours joueur de l'Atlético. Il n'est pas entré en jeu samedi à Getafe (contrairement à Torres). Et il est à nouveau sur le banc ce mardi soir contre Lleida pour le quart de finale retour de la Coupe du Roi, alors que son club s'est imposé 0-4 à l'extérieur à l'aller. Recruté en 2016 pour 30 millions d'euros, Gameiro va devoir cravacher pour retrouver la lumière... ou trouver son bonheur ailleurs peut-être.