Atlético de Madrid : Nouveau maître de l'Espagne

Voir le site Téléfoot

Atlético Madrid, nouveau roi d'Espagne
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2014-05-18T13:22:00.000Z, mis à jour 2014-05-18T13:26:52.000Z

C'est le document de Téléfoot. Plongée au coeur de l'Atlético de Madrid, devenu champion d'Espagne et qualifié pour la finale de la Ligue des champions face au Real Madrid. Retour sur une saison exceptionnelle pour les Colchoneros.

L’autre club de Madrid est à l’opposé de son rival, le Real Madrid. Plus proche de ses supporters, son entraîneur Diego Simeone a été à l’origine de ce succès inattendu.

Un club pas comme les autres

L’Atlético de Madrid a été créé en 1903. Son président Enrique Cerezo dresse le portrait du club madrilène : "Depuis 111 ans d’existence, nous avons été champions neuf fois, nous avons gagné dix Coupes du Roi, une Coupe Intercontinentale et 2 Supercoupes d’Europe. Nous sommes donc la troisième équipe d’Espagne au niveau des titres", a-t-il expliqué. Celui qui est également producteur de cinéma décrit le caractère des supporters des Colchoneros, surnom donné en référence aux vieux matelas espagnols. "Les gens de l’Atlético sont une race à part. Il y a un soutien spécial, les supporters peuvent être très durs avec leur équipe et très tendre à la fois. C’est un public reconnaissant et tout ça fait qu’il est différent des autres".

Simeone, la plus-value

Exemple significatif, celui de Rafael Palop. Véritable bible de l’Atlético de Madrid, ce supporter est fier de son club. "Avec tout ce que ces abrutis (le Real Madrid, nldr) ont dépensé pour Bale, ça représente notre budget donc avec ça, on est champions et pas le Barça ou le Real, avec tous leurs millions". Un titre décroché grâce notamment à leur entraîneur Diego Simeone, ancien Colchonero. "Simeone aborde chaque match comme si c’était une finale, le dernier de ta carrière", a déclaré le milieu de terrain espagnol Koke, qui revendique son appartenance à ce club. "Tu nais supporter de l’Atlético, tu le deviens pas. C’est un sentiment qui se vit de l’intérieur".

Une saison exceptionnelle

Parti rejoindre l’Atlético de Madrid l’été dernier puis revenu à Saint-Étienne en janvier, Josuha Guilavogui est sur la même longueur d’ondes que son ancien partenaire. "Il arrive à vous transmettre sa rage de vaincre et de vous dépasser". Pour le directeur sportif José Luis Caminero, la méthode du technicien argentin est extrêmement forte. "Rien n’est impossible. Match après match, il croit que l’on peut vaincre notre adversaire". Diego Simeone est ainsi tout ce que représente le club colchonero : don de soi, sacrifice et souffrance. Ce n’est donc pas pour rien qu’il a accompli un parcours hors du commun en Liga, avec 90 points et notamment la meilleure défense (26 buts encaissés seulement).

Désormais, il reste un dernier match à remporter pour couronner une saison historique, la finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid, samedi prochain à Lisbonne.