Atlético Madrid : David Villa va retrouver le Barça !

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-21T09:39:00.000Z, mis à jour 2013-08-21T09:47:28.000Z

Transféré cet été à l'Atlético Madrid, David Villa affronte son ancien club, le FC Barcelone, ce mercredi soir lors du match aller de la Supercoupe d'Espagne. Une rencontre qui a forcément une saveur particulière.

Trois ans, David Villa aura passé trois ans à Barcelone. Trois années marquées notamment par un titre en Ligue des Champions (2011) et deux titres de champion d'Espagne. Son aventure n'a pourtant pas toujours été simple. Titulaire indiscutable au début de son aventure, El Guaje a subit une grave blessure en décembre 2011. Après cela, ses minutes de jeu n'ont cessé de diminuer.

A la recherche de temps de jeu
Le meilleur buteur de l'histoire de la Roja (56) a d'ailleurs expliqué que son départ était lié à son temps de jeu. David Villa a encore faim et il avait besoin de jouer plus. « Si je suis parti, c'est parce que je ne jouais plus autant que je le désirais », avait-il expliqué au moment de sa signature à Madrid. Chez les Colchoneros, l'Ibère va retrouver l'axe de l'attaque, son poste de prédilection.

Une célébration différente
Contre leur ancienne équipe, de nombreux joueurs font le choix de ne pas célébrer leurs buts mais David Villa ne fait pas partie de ces attaquants. Pour lui, chaque but mérite d'être fêté et il sait de quoi il parle. « J'espère pouvoir aider les miens en marquant. Et si c'est le cas, je célébrerai mon but. Un but, c'est toujours beau. Mais par respect, je ferais peut-être quelque chose de différent ».

Buteur prolifique contre le Barça
Avant d'enfiler la tenue blaugrana, David Villa a évolué pour trois formations espagnoles : Gijon (2000-2003), Saragosse (2003-2005) et Valence (2005-2010). A 14 reprises, il a affronté le club catalan et n'a perdu que quatre fois (cinq victoires et cinq nuls). Surtout, El Guaje a trouvé le chemin des filets à sept reprises soit un but tous les deux matches. Le Barça est prévenu, David Villa sera un poison. Comme souvent.

Au Barça, il dispose de très bonnes statistiques, alors qu'il évoluait sur un côté : 48 buts en 120 rencontres.