Dans l'actualité récente

Atlético Madrid – FC Barcelone : Y avait-il penalty pour les Catalans ?

Voir le site Téléfoot

Atlético Madrid   FC Barcelone  Penlaty
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-04-14T10:15:30.910Z, mis à jour 2016-04-14T10:36:09.586Z

L’Atlético Madrid s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions aux dépens du FC Barcelone. Une décision arbitrale aurait pourtant pu changer le scenario…

Pour la deuxième fois en deux ans, l’Atlético Madrid a éliminé le FC Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions. Avec de la hargne, de la combattivité et un état d’esprit irréprochable, la bande à Diego Simeone a renversé la vapeur (défaite 2-1 au match aller) et s’est imposée 2-0 au Vicente Calderon. Antoine Griezmann a été étincelant.

Griezmann super-héros

L’Atlético Madrid s’en est remis à Antoine Griezmann pour faire plier le FC Barcelone. A la 36ème minute de jeu, le Français profite d’une merveille de centre de Saul pour tromper Marc-Andre Ter Stegen de la tête. Après une main d’Andrès Iniesta dans la surface de réparation catalane, Antoine Griezmann double la mise à la 88ème minute. Les Colchoneros sont alors virtuellement qualifiés mais un but du Barça serait synonyme de prolongations.



« Rizzoli honteux »

Dans le temps additionnel, le FC Barcelone aurait pu bénéficier d’un penalty. Gabi touche le ballon de la main dans la surface de réparation, semble-t-il. Nicolas Rizzoli accorde finalement un coup-franc à la bande à Luis Enrique. Lionel Messi ne cadre pas, le Barça est éliminé.

► VOIR L’ACTION EN VIDEO

Après la rencontre, ce fait de jeu a créé une polémique en Espagne. Le quotidien catalan Sport n’est pas tendre avec l’arbitre : « Rizzoli honteux. » De son côté, Mundo Deportivo reste un peu plus mesuré : « Il n’a pas sifflé un penalty évident pour une main dans la surface de Gabi : le ralenti ne laisse pas de place au doute. » De son côté, Luis Enrique n’a pas voulu entrer dans la polémique : « Je ne commente pas les erreurs arbitrales. » Même son de cloche pour Jordi Alba : « Le fait que l’arbitre n’ait pas sifflé de penalty ? Il a fait une erreur, mais ce n’est pas de sa faute si on ne s’est pas qualifiés. »



Lionel Messi fantomatique

De son coté, Lionel Messi a été complètement transparent. Pour son cinquième match de suite, il n’a pas marqué ni délivré de passe décisive. C’est la première fois de sa carrière qu’il traverse une série aussi noire.



Diego Simeone a, quant à lui, parfaitement géré la rencontre. En 17 rencontres, il ne s’est imposé que deux fois contre le FC Barcelone. A chaque fois, il a éliminé les Catalans en Ligue des Champions.