Dans l'actualité récente

Atlético Madrid : Saul Niguez a risqué sa vie pour jouer au football !

Voir le site Téléfoot

Saul Niguez   Atlético Madrid
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-04-16T16:19:12.764Z, mis à jour 2017-04-16T16:19:14.305Z

Saul Niguez a confié avoir joué avec un cathéter ces deux dernières saisons. Une situation inconfortable qui l'a fait jouer avec sa santé.

Les Colchoneros de Diego Simeone sont connus pour leur grinta à nulle autre pareille, eux qui sont capables de renverser des montagnes avec une belle force de caractère. Et la pépite Saul Niguez a encore prouvé ce sens du sacrifice en évoquant un grave souci de santé survenu après un match en 2015.

Un choc survenu en Ligue des Champions

Le 25 février 2015, l’Atlético Madrid affronte le Bayern Leverkusen en Ligue des Champions, un match pendant lequel Saul Niguez est contraint de céder sa place à Raul Garcia après un choc reçu. Plus tard dans la soirée, pris de vertiges, il a été diagnostiqué avec un hématome au rein, ce qui a forcé le jeune espagnol à passer plusieurs jours à l’hôpital. Épisode après lequel il a joué avec sa santé pour continuer à fouler les pelouses.

Il a joué avec un cathéter pendant deux saisons !

Au micro de la chaîne Mega, Saul Niguez, qui espère qu’Antoine Griezmann restera à Madrid, confie, « Ces deux dernières saisons, j’ai dû jouer avec un cathéter et, après chaque match ou chaque entraînement, j’urinais du sang et ce n’était pas facile pour moi. Je jouais avec ma santé mais j’étais animé par le désir de jouer avec l’équipe A de l’Atlético Madrid. » On peut comprendre que le jeune espagnol a risqué sa vie tant les conséquences auraient pu être graves en cas de deuxième choc.

Un rêve à réaliser

Cette confidence de Saul Niguez appuie un peu plus l’état d’esprit des Colchoneros, capables d’aller au-delà de leurs limites pour remporter des titres, avec ce sentiment de vie ou de mort animant chacun des joueurs. « Toute l’équipe rêve de gagner la Ligue des Champions. Nous allons jouer avec nos tripes pendant encore beaucoup d’années à venir. » conclut-il. En espérant, juste, que personne ne joue avec sa santé comme il l'a fait avec beaucoup de courage.