Atlético Madrid : une première pour bien finir ?

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2014-05-24T12:32:00.000Z, mis à jour 2014-05-24T17:35:04.000Z

Une semaine après avoir été sacré champion d'Espagne, l'Atletico Madrid affronte son ennemi juré en finale de la Ligue des champions. Auteurs d'une saison exceptionnelle, les Colchoneros ont l'occasion de conclure cette année en beauté en remportant la première C1 de leur histoire.

En cas de succès ce soir sur la pelouse du stade de la Luz, les qualificatifs pour décrire la saison de l'Atlético Madrid risquent de manquer. Déjà qualifiée d'exceptionnelle, elle deviendrait tout simplement historique.


En route pour la primera ?

Une semaine après avoir été sacré champion d'Espagne, l'Atletico Madrid affronte son ennemi juré du Real en finale de la Ligue des champions ce samedi. S'il a fallu 18 ans aux Colchoneros pour rapporter la Liga du côté de Vicente-Calderon, c'est une page blanche qu'il leur faudra tourner ce soir à Lisbonne lors du dénouement de la plus belle des Coupes d'Europe (2e finale seulement après celle de 1974). Auteurs d'une saison exceptionnelle, les joueurs de Diego Simeone auront à coeur de conclure cette année en beauté en remportant la première C1 de leur histoire. Cette saison déjà exceptionnelle de l'autre club de Madrid doit beaucoup à un homme : Diego Simeone.


Simeone fait l'unanimité

Arrivé en Espagne en 2011, l'Argentin a révolutionné le jeu de son équipe en le basant sur un bloc défensif compact où la récupération du ballon est une priorité. Une solidité relayé par un milieu créatif (Koke, Arda Turan, Gabi, Tiago) qui se projette rapidement vers l'avant. En plus de sa patte tactique, "El Cholo" a réussi à insuffler dans le vestiaire sa culture de la gagne. "Il arrive à nous convaincre qu'on peut battre n'importe qui", explique ainsi Gabi. Tiago, l'ancien Gone, n'y va pas par quatre chemins pour décrire son coach. Pour lui comme pour ses équipiers, Diego Simeone est "comme un dieu". "Il est arrivé et il a tout changé, a-t-il assuré. Ce qu'il nous a dit au départ s'est réalisé. On le suit et, s'il nous dit de sauter d'un pont, on va le faire. Il connaît le foot sur le bout des doigts", déclarait le lusitanien à la veille de la finale. Voilà comment sublimer le niveau d'une équipe dont peu auraient parié sur la réussite sportive.


"La récompense d'un travail acharné"

Ce samedi, l'Atletico Madrid retrouve donc une finale de C1 après 40 ans d'attente. L'exploit est en vue et l'entraîneur des Colchoneros ne s'interdit pas d'y croire. Avec l'humilité qui le caractérise : "Je pense que c'est la récompense d'un travail dur et acharné que nous avons fait depuis environ trois ans. On a gardé cette humilité, ce groupe et ces principes. Du buteur au gardien, l'équipe sait comment elle doit évoluer pour gagner et pour faire de bonnes choses" déclare-t-il, fier des idéaux qu'il a su inculquer à ses joueurs. Des joueurs qui, depuis son arrivée sur le banc rojiblanco en 2011, le lui rendent bien.


L'Atlético défie le Real Madrid ce soir à Lisbonne à partir de 20h45 sur TF1.