Atlético - Real : le onze mixte des deux rivaux

Voir le site Téléfoot

Antoine Griezmann - Atletico Madrid
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-11-18T16:11:44.572Z, mis à jour 2016-11-18T16:28:43.652Z

Premières retrouvailles de la saison 2016-2017 entre les rivaux du Real et de l’Atlético. La rédaction de Téléfoot a analysé les deux équipes pour en retirer un onze idéal.

Il y a quelques années, le débat n’avait pas lieu d’être. Établir une équipe-type mêlant Real et Atlético n’aurait eu aucun sens tant les Matelassiers étaient moins forts que les Galactiques. A force de travail, l’Altético de Madrid a fait mieux que redevenir un rival sérieux. Aujourd’hui, la Liga compte trois ogres avec le Barça, et sur le terrain comme sur le papier, les Colchoneros n’ont plus grand-chose à envier aux Merengue.

Une défense de fer avec Ramos malgré Varane


Il y a quelques mois, avant la dernière finale de la Ligue des champions, la rédaction de Téléfoot avait esquissé une équipe-type des deux rivaux madrilènes. Nous la redessinons aujourd’hui en tenant compte de l’état de forme des joueurs des deux équipes depuis le début de la saison 2016-2017.

La défense ne bouge presque pas. Jan Oblak, Daniel Carvajal, Sergio Ramos et Diego Godin gardent notre préférence. Raphaël Varane, davantage utilisé et moins blessé que Ramos depuis août, pourrait contester la place de l’Espagnol, car Godin est inamovible tant l'Uruguayen est solide. Mais le capitaine du Real est un joueur un peu à part. Il défend les couleurs du Real depuis 2005, et personne à Madrid n’a oublié son coup de tête miraculeux du 24 mai 2014… A gauche, Marcelo se distingue. Le Brésilien, 28 ans, vient de fêter ses 10 ans au sein de la Maison Blanche.

Carrasco flambe et évince… Ronaldo !


Au milieu de terrain, les architectes Luka Modric et Koke sont encore plébiscités. Pour les accompagner, l’Allemand Toni Kroos est coché dans la composition. Le champion du monde 2014 a pris une autre dimension depuis qu’il a rejoint la Liga. Il s’est rendu indispensable sous Ancelotti comme sous Benitez et Zidane. Et son absence jusqu’à la fin de l’année complique sérieusement les plans du coach français.

C’est en attaque qu’une décision forte ressort de ce onze mixte. Rappelons que nous nous concentrons sur les prestations délivrées depuis le début de la saison. Ainsi, Antoine Griezmann reste en pointe d’un trident où l’on replace une nouvelle fois Gareth Bale. Mais cette fois, point de Cristiano Ronaldo. Le Portugais, phénoménal en 2016, accuse une baisse de régime depuis son retour de blessure à la fin de l’été. Ses statistiques actuelles seraient bonnes pour bien des joueurs (5 buts en 8 matches de Liga, 2 buts en 4 matchs de C1), mais ce sont ses plus mauvaises depuis qu’il porte la tunique du Real. Dans le même temps, Yannick Carrasco flambe sous les couleurs de l’Atlético. Le Belge est intenable et a déjà marqué plus de buts que sur toute la saison dernière. Aux clubs qui rêveraient de s’attacher les services de l’ancien Monégasque, les dirigeants de l’Atléti ont indiqué qu’ils n’étaient prêts à discuter qu’à partir de 100 millions d’euros… La progression de Carrasco est impressionnante, comme ses performances de ces dernières semaines.

Equipe-type Real-Atlético novembre 2016