Dans l'actualité récente

Attentats de Paris : le vibrant hommage du monde du foot

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-22T17:00:16.244Z, mis à jour 2015-11-22T20:24:35.658Z

Que ce soit sur les terrains français, anglais, espagnols ou encore italiens, l'Europe du ballon rond a adressé d'immenses messages de solidarité à notre Hexagone. Retour sur un week-end chargé en émotion.

Huit jours après les attentats survenus à Paris et Saint-Denis le 13 novembre dernier, l'Europe du football a rendu un vibrant hommage à la France. Marseillaise, minutes de silences, messages de soutien sur les maillots, drapeaux tricolores, tout a été réalisé dans une vive émotion. Retour sur ces moments que l'on n'oubliera jamais.


Tous unis

Lors du Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone, une Marseillaise a été jouée au piano juste après l'hymne des Merengue. Au même moment, un immense drapeau français a été déroulé en tribunes et des applaudissements ont retenti à l’unisson une fois l'hommage rendu à Santiago Bernabeu. Même chose en Italie où notre hymne national a retenti avant chaque rencontre.



Comme mardi à Wembley pour Angleterre-France, nos voisins d'outre-Manche ont une nouvelle fois fait parler leur immense solidarité avec une Marseillaise jouée avant chaque match. Ci-dessous, celle de Watford-Manchester United a été marquée par l'émotion de tout un stade.



Au Mexique, les Tigres de Monterrey, le club d'André-Pierre Gignac, ont respecté un minute de silence et "La vie en rose" d'Edith Piaf a été jouée. Les spectateurs ont également brandi le logo Peace for Paris avant le match.


Dans notre Hexagone, les hommages ont été nombreux. Le match entre le FC Lorient et le Paris Saint-Germain a été précédé par un lâché de onze colombes dans le ciel avant une Marseillaise et une minute de silence. Le club de la capitale arborait un « Je suis Paris » sur ses maillots, tout comme les Merlus qui avaient une tenue sur laquelle figurait la Tour Eiffel stylisée et le symbole de la paix. A Saint-Etienne, l'Olympique de Marseille a également rendu un somptueux hommage avec une banderole réalisée par les Ultras sur laquelle est inscrit « Nous sommes Paris ».



Autre hommage poignant : celui rendu lors de la rencontre opposant le SC Bastia au Gazelec Ajaccio. Sept minutes de recueillements et de silence avant la rencontre puis une Marseillaise parfaitement respectée avant un hymne corse Diu Vi Salvi Regina et un lâché de 131 ballons. Un blanc pour chaque victime des attentats, un bleu pour Dumè Albertini, éducateur disparu le 11 novembre dernier après avoir officié à Bastia pendant plus de 20 ans. Poignant et émouvant.



Comme le disait Aimé Jacquet, le sélectionneur des Bleus champion du monde en 1998, « le football est le reflet de notre société. Le sport est école de vie ». Et ce week-end, le foot a été magique.