Dans l'actualité récente

Aulas : « Dans les cinq ans, on gagnera une Coupe d'Europe »

Voir le site Téléfoot

error
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-03T13:50:54.212Z, mis à jour 2017-03-03T13:52:27.999Z

Longue interview de Jean-Michel Aulas dans l'Equipe, qui ne tarît pas d'éloges sur son modèle économique. Comme souvent avec le président lyonnais, ça déménage !

A la veille du déplacement décisif de ses hommes sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, Jean-Michel Aulas n’a pas raté l’occasion de faire parler de lui en insistant sur la constance de son équipe sur la scène européenne.


20 ans en Coupe d'Europe, un record

Voilà vingt ans que ça dure. Chaque année, quoi qu’il arrive, l’Olympique Lyonnais dispute une Coupe d’Europe. Une série remarquable, bien évidemment unique en France, qui fait la fierté de son principal porte-parole, le président Jean-Michel Aulas. Interrogé par le quotidien l’équipe, il est revenu sur l’histoire européenne de son club et s’est projeté avec ambition.

Reversé en Ligue Europa, l’OL s’est facilement qualifié pour les huitièmes de finale où il affrontera l’un des autres favoris de la compétition, le club italien de l’AS Roma. De quoi donner des envies à son homme fort qui a affirmé que son club remporterait un trophée européen dans les cinq ans à venir. Une déclaration qui fait écho à celle intervenu au lendemain du premier titre de champion de son club, en 2002, qui devait voir son club être champion d’Europe dans les trois ans, quinze après, et malgré six nouveaux Hexagoals, les supporters lyonnais attendent toujours…

« Le club qui se trompe le moins »

Plus largement, le président le plus actif de France sur Twitter, a voulu défendre son modèle économique « le plus performant de Ligue 1 », basé sur la formation mais surtout sur l’exploitation de son nouveau grand stade. Se comparant avec les autres clubs historiques de la Ligue 1, il ne mâche pas ses mots, prenant les résultats à témoin : « On est le club qui se trompe le moins […] personne d’autre n’est en Coupe d’Europe vingt ans de suite ».

« Quand je parle avec Rummenigge, Pérez et Agnelli, ils me disent que mon modèle est magnifique et que c’est l’avenir. »

Sur l’avenir de son club et l’entrée au capital d’investisseurs chinois à hauteur de 20%, il se montre également très satisfait, convaincu que cet apport permettra à Lyon de revenir dans le Top 8 des clubs européens. Avec Aulas à sa tête ? c’est une certitude ! Il l'affirme « Je ne partirai pas avant d’avoir ramené l’OL parmi les grands clubs européens. ». De quoi réjouir ses followers...