Ils auraient dû se taire

Voir le site Téléfoot

On change les joueurs !
Par Anthony PROCUREUR (avec AFP)|Ecrit pour TF1|2010-07-10T14:15:02.000Z, mis à jour 2010-07-10T14:15:02.000Z

Avant la finale, retrouvez les petites phrases qui ont marqué la Coupe du monde 2010. Deuxième volet : les 10 plus beaux ratés. Patrice Evra et Nicolas Anelka auraient mieux fait de s'abstenir. Avec Wayne Rooney et Joe Cole, les Anglais ont également eu la langue bien pendue.

EVRA PREFERE LE CIRQUE


"Toutes les équipes nous respectent. On n'y va pas pour faire un safari ! L'opinion publique dit qu'on va faire un safari, qu'on n'est pas favoris. Cela peut réveiller l'orgueil. On a vraiment faim" - Patrice Evra était arrivé en Afrique du Sud avec beaucoup d'ambitions. Malheureusement, à défaut de safari, on s'est surtout cru au cirque durant cette Coupe du monde.


ROONEY N'EST PAS DEVIN...


"J'aimerais jouer l'Allemagne. Ce serait très agréable de les battre" - Wayne Rooney s'est peut-être vu un peu trop beau en évoquant une victoire face à l'Allemagne alors que l'Angleterre n'était pas encore qualifiée. De toute façon, l'attaquant anglais en était persuadé : "Je suis certain que nous prendrons les trois points contre l'Algérie". Résultat : 0-0 et un claque face à la Mannschaft (4-1).


... JOE COLE NON PLUS


"Je crois que c'est notre tour" - Visiblement, Joe Cole n'a pas retenu la leçon. Après Wayne Rooney, le joueur de Chelsea est allé un peu vite en besogne avant d'affronter l'Allemagne en 8e de finale. Décidément, les Anglais avaient oublié leur boule de cristal en Afrique du Sud.


ANELKA, LE MAL POLI


"Va te faire enc..., sale fils de p..." - C'est ce qu'aurait répondu Nicolas Anelka, selon le quotidien L'Equipe, àRaymond Domenech qui lui demandait de moins décrocher à la mi-temps du match France-Mexique. L'Attaquant de Chelsea a ainsi scellé la fin prémautrée de sa Coupe du monde. En fait, il n'aurait pas dit tout à fait ça. Ah ben ça va alors...


ALLEMAGNE-ARGENTINE, ÇA DERAPE


"On sait comment sont les Argentins. Je trouve que leur comportement, la façon dont ils gesticulent, dont ils essaient d'influencer l'arbitre, cela manque de respect. Cela semble être leur mentalité" - Bastian Schweinsteiger ne passera pas ses vacances en Argentine. Marqué par la bagarre entre les deux équipes en 2006, l'Allemand n'a pas fait dans la dentelle avant leurs retrouvailles en quarts de finale. La réponse de Maradona : "C'est quoi ton problème, Schweinsteiger, tu es nerveux ?".


VAN PERSIE, ROI DU COACHING ?


"Ce n'est pas moi qu'il faut remplacer mais Wesley Sneijder" - C'est ce qu'aurait dit le Néerlandais Robin van Persie à son sélectionneur Bert van Marwijk au moment de son remplacement à la 80e minute pendant Pays-Bas - Slovaquie (2-1). Quatre minutes plus tard, Sneijder inscrivait le but de la qualification en quarts de finale. Aïe...


MARTINO DEMANDE PARDON


"Certaines décisions auraient pu changer le match, comme ce but de Nelson Valdez (refusé pour un hors-jeu limite)... Mais bon, la Fifa nous demandera pardon demain" – Une allusion aux excuses du président Blatter à l’Angleterre et au Mexique pour des erreurs d’arbitrage qui prouve que le sélectionneur du Paraguay, Gerardo Martino, a du mal à avaler le but refusé à son attaquant pour un hors-jeu discuté contre l'Espagne (0-1). Malheureusement, il y avait bien un hors-jeu... de Cardozo.


SCWEINSTEIGER DOIT ETRE DEÇU


"Je ne veux pas rentrer à Berlin les mains vides, j'ai déjà connu cela deux fois" - Rentré bredouille du Mondial 2002 et de l'Euro 2008, où il avait terminé 3e puis 2e, l'Allemand Bastian Schweinsteiger devra une nouvelle fois se consoler de la médaille de bronze. Dans le meilleur des cas.


L'ARBITRE A TOUJOURS RAISON


"C'est la fatalité de ne pas avoir vu le ballon rebondir derrière la ligne de but, d'autant que j'étais bien placé" - Au moins, c'est honnête. Mais pas sûr que l'arbitre assistant uruguayen Mauricio Espinosa se réconcilie ainsi avec les Anglais à propos du but non accordé Frank Lampard en 8e de finale contre l'Allemagne.


TABAREZ, FAN DES BLEUS


"Selon moi, la France est l'équipe la plus professionnelle de la Coupe du monde" - Oscar Tabarez, entraîneur de l'équipe d'Uruguay, avait une haute opinion de l'équipe de France avant le premier match de son équipe face aux Bleus (0-0). Aurait-il le même discours aujourd'hui ? Pas sûr...