Dans l'actualité récente

Ballon d'Or 2015 : Cristiano Ronaldo complimente Lionel Messi

Voir le site Téléfoot

Neymar, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-01-12T13:30:02.847Z, mis à jour 2016-01-12T13:54:45.218Z

En marge de la cérémonie, le Portugais a tenu des propos élogieux envers l'Argentin avant que celui-ci ne remporte pour la cinquième fois la plus prestigieuse des récompenses individuelles.

Hier soir à Zurich, Lionel Messi est entré un peu plus dans la légende en remportant le cinquième Ballon d'Or de sa carrière devant Cristiano Ronaldo et Neymar. Une récompense logique tant le génie argentin a éclaboussé l'année 2015 de son talent, tout comme ses deux rivaux d'un soir qui n'ont pas démérité. Cela n'a d'ailleurs pas empêché les trois étoiles du foot moderne de rester fair-play.

Ballon d'Or : Messi, le meilleur de tous les temps ? (Téléfoot - janvier 2016)


« Le pied gauche de Messi est bien meilleur »

Lors de la traditionnelle conférence de presse qui précède la cérémonie, les finalistes ont été interrogés sur ce qu'ils s'enviaient les uns les autres. De quoi livrer une scène drôle et attachante entre les meilleurs joueurs de la planète. « Pas de place pour la jalousie ici ! », a lancé Messi pour ouvrir les « hostilités ». Avant d'ajouter : « Mais les qualités de Cristiano, j'aimerais bien les avoir, oui. Il a des qualités extraordinaires ». Ce à quoi CR7 a répondu : « J'aimerais bien avoir le pied gauche de Lionel. Le mien est pas mal mais le sien est bien meilleur ». Pour Neymar, le choix est en revanche très simple concernant son partenaire blaugrana : « Moi, je prends les deux jambes ! ».


« Messi ? Une personne et non un rival »

Si tous les compliments sont bons à prendre, même s'ils font un peu langue de bois, ils témoignent pourtant d'un respect mutuel des trois joueurs, notamment entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Le capitaine de la Seleçao avait d'ailleurs avoué publiquement qu'il commençait à voir le génie argentin « comme une personne et non un rival » au moment de répondre à une question sur son fils - qui est un grand fan de la Pulga - lors de l'avant-première de son film en novembre dernier. « Il apprécie les bons joueurs comme son père. Il est intelligent. Je le laisse parler de tous les bons joueurs et je ne lui dirai jamais de ne pas soutenir quelqu'un qu'il aime. Il est heureux et comprend que son père joue à Madrid et veut toujours gagner. Il sait que nous sommes rivaux, il n'y a pas de problème ».

Beau joueur, Cristiano Ronaldo aura malgré tout une revanche à prendre en 2016. Reste à savoir s'il le fera au Real Madrid ou dans un autre club.

En 2014, Cristiano Ronaldo faisait l'éloge de Zinédine Zidane, désormais entraîneur du Real Madrid