Ballon d’Or 2016 : Cristiano Ronaldo couronné, bien évidemment !

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo   Real Madrid
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-12-12T19:00:29.977Z, mis à jour 2016-12-12T19:00:30.703Z

Cristiano Ronaldo est le Ballon d’Or 2016. Le Portugais a été plébiscité par les votants, devant Lionel Messi et Antoine Griezmann. Ce quatrième Ballon d’Or personnel vient récompenser l’année la plus grandiose de la carrière de CR7.

L’apothéose logique et méritée. Cette année 2016 s’achève dans la gloire pour Cristiano Ronaldo. Quoi de plus logique, après son printemps doré et son été de rêve, de voir le Portugais remporter le Ballon d’Or ? Le suspense, fortement atténué depuis l’Euro 2016, a pris fin pour de bon ce lundi 12 décembre : à 20 heures, Cristiano Ronaldo est officiellement devenu le lauréat de la 61e cérémonie du Ballon d’Or. Il a été élu par 173 journalistes du monde entier.

2016, l’année monumentale de Ronaldo

A 31 ans, CR7 garnit son palmarès colossal d’un quatrième trophée personnel, après les éditions du Ballon d’Or 2008, 2013 et 2014. Il en profite pour revenir à une longueur du total de son meilleur adversaire, Lionel Messi, l’autre extraterrestre du XIXe siècle. Dépossédé de son bien l’an dernier par l’Argentin, le Portugais reprend le titre le plus prestigieux qui récompense le meilleur footballeur de l’année. Et ces derniers mois, ce sacre ne faisait plus vraiment l’ombre d’un doute tant Ronaldo a tutoyé les étoiles en cette année.

En mai dernier, Cristiano Ronaldo inscrivait le tir au but décisif en finale de la Ligue des champions face à l’Atlético de Madrid (1-1, 5 tab à 3). Le Madrilène glanait à cette occasion la 3e C1 de sa carrière, après celle de 2008 sous les couleurs de Manchester United et celle de 2014 avec le Real déjà, la fameuse Decima historique des Merengue. Et le 10 juillet dernier, le Portugal, emmené par son capitaine Ronaldo, déjouait les pronostics en décrochant l’Euro 2016 en France face aux Bleus (1-0 a.p). Contraint d’abandonner ses partenaires après 25 minutes de jeu, le n°7 a vécu le reste de la finale sur le banc et a encouragé la Selecçao jusqu’au bout pour aller chercher ce sacre tant désiré, douze ans après une défaite dévastatrice en finale de l’Euro 2004 contre la Grèce. A l’époque, Ronaldo n’était encore qu’un grand espoir, ravagé par une défaite cruelle. Le temps a passé, les larmes ont laissé place aux sourires et l’affront a été lavé.

Trop fort pour Messi et Griezmann

Vainqueur de la Ligue des champions et de l’Euro en l’espace de deux mois, buteur à plus de 50 reprises déjà depuis janvier, Cristiano Ronaldo apparaît comme un Ballon d’Or des plus logiques. Comment aurait-il pu en être autrement après une saison pareille ? Lionel Messi a impressionné, comme d’habitude, mais il a moins gagné : « juste » une Liga, et une défaite en finale de la Copa America. Et Antoine Griezmann, lui, a toujours chuté sur la dernière marche, que ce soit avec l’Atlético de Madrid ou avec la France, et à chaque fois face à… Ronaldo.

La parenthèse incroyable entamée en 2008 dans l’histoire du Ballon d’Or se poursuit donc encore : depuis huit ans, les deux premières places sont occupées soit par Cristiano Ronaldo, soit par Lionel Messi (sauf l’exception de 2010 où Messi termina premier et Andrès Iniesta deuxième). A 31 ans, CR7 et la Pulga poursuivent leur chasse aux records, et on se demande ce qui pourra y mettre. La lassitude ? C’est mal les connaître. L’âge ? Pas sûr. Cette fois, la victoire, éclatante, revient au Portugais. Cristiano Ronaldo, l’homme qui a dominé l’Europe. Le brillant Ballon d’Or 2016.

en savoir plus : Equipe du Portugal de Football