Dans l'actualité récente

Ballon d'Or : décryptage de la liste des 30 nommés

Voir le site Téléfoot

CR7 ballon d'or 2008
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-10-25T09:14:09.728Z, mis à jour 2016-10-25T14:40:43.583Z

On connaît désormais les trente joueurs sélectionnés pour l'attribution du Ballon d'Or 2016. Retour sur les enseignements de cette liste.

On connaît désormais toute la liste, les 30 joueurs qui vont se disputer le Ballon d’Or si convoité pour l’année 2016. Si un ultra favori se détache, la liste de France Football comporte son lot d’habitués (voir par ailleurs), de nouvelles têtes et d’oubliés. Revue d’effectif :



Un favori évident et un podium presque acté

Au moment où la distinction reprend son format initial et compte bien remettre le palmarès annuel au centre des critères d’attributions, comment le trophée pourrait-il échapper à un joueur ayant remporté les deux compétitions majeures de la saison, la Ligue des Champions et l’Euro ?

Ils sont deux dans ce cas : Pepe et Cristiano Ronaldo. Si le défenseur devrait se hisser à des hauteurs encore inconnues pour lui (certainement très proche du Top 5), difficile d’imaginer son capitaine en sélection ne pas soulever une quatrième fois la récompense et s’installer seul en dauphin de Lionel Messi et ses cinq trophées.

Derrière le Portugais, le podium semble se dessiner avec Antoine Griezmann, meilleur buteur et joueur de l’Euro avec les Bleus et finaliste de la Ligue des Champions avec l’Atletico et Lionel Messi, champion d’Espagne et finaliste malheureux de la Copa America, en pleine bourre en ce début de saison.


Une redistribution des cartes

Si ce trio fait donc la part belle à l’attaque, la liste opère cependant un véritable ré équilibrage par rapport aux années précédentes. Si les attaquants  se taillent encore la part du lion, les votants ont intégré quatre gardiens de but, trois défenseurs centraux et six milieux à vocation défensive. Une revalorisation bienvenue des postes défensifs, trop souvent oubliés.  

Cette sélection fait également peau neuve en intégrant treize nouvelles têtes. Si cette arrivée massive fait souffler un véritable vent de fraîcheur sur l’institution, on peut classer ces arrivants en trois catégories : ceux pour qui c’est un accomplissement (Godin, Lloris, Pepe,, Modric, Higuain Aubameyang), ceux qui voient récompensée la saison de leur vie (Rui Patricio, Payet, Vardy) et ceux qui devraient s’inscrire dans la durée (Griezmann, Koko, Dybala, Mahrez).


France, Argentine et Real Madrid, les grands gagnants de la liste

Cette liste fait enfin office de mapping des différents rapports de force qui régissent actuellement le football. Sur le plan national, la France et l’Argentine sont les deux pays les plus représentés avec quatre joueurs chacune.

Pour ce qui est des clubs, c’est le Real Madrid qui place le plus de ses joueurs avec six représentants, permettant à la Liga de garder la tête des championnats les plus représentés avec un contingent de 13 joueurs, presque la moitié des nommés. Loin devant la Premier League et ses huit joueurs.