Ballon d'Or ® : Le monde du football dithyrambique sur Messi

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-01-08T13:10:00.000Z, mis à jour 2013-01-08T17:52:03.000Z

Lundi soir, Lionel Messi a remporté son quatrième Ballon d'Or consécutif. Un record de plus pour l'Argentin du FC Barcelone qui continue d'impressionner la planète football. Tout le monde est unanime : Messi est une légende.

Lionel Messi a reçu lundi soir à Zurich des mains de Fabio Cannavaro le Ballon d'Or ® 2012. Un trophée qu'il remporte pour la quatrième fois consécutive : un record.

La domination de Messi
L'Argentin dépasse en effet au palmarès du Ballon d'Or ® Michel Platini, Johan Cruyff ou encore Marco Van Basten. De quoi entrer un peu plus dans l'Histoire du football. Mais le joueur du FC Barcelone refuse de se considérer comme une légende. « Je ne pense pas en être une » a expliqué Lionel Messi en conférence de presse avant de reprendre avec beaucoup d'humilité : « Je suis vraiment très heureux de remporter ce prix mais j'espère surtout gagner des titres avec mon club et mon équipe nationale ».

Vers un cinquième trophée ?
La presse mondiale sportive de ce mardi est pourtant unanime : Lionel Messi est bien un joueur à part. Une opinion que partage son coéquipier Andrès Iniesta, troisième du palmarès 2012 : « Si Leo continue comme ça, il ne laissera pas filer un cinquième Ballon d'Or consécutif. Il est unique ». Même son de cloche pour Sandro Rosell, président du FC Barcelone « Pour moi c'est sûr Messi remportera un cinquième trophée l'année prochaine. C'est un grand joueur mais c'est aussi une grande personne. Il n'y aura plus jamais des joueurs comme lui » a-t-il déclaré sur Radio Catalunya.

L'exemple de Neymar
Les éloges envers Lionel Messi ne proviennent pas seulement de son clan barcelonais. Le joueur brésilien Neymar n'a pas lésiné sur les compliments envers le vainqueur du Ballon d'Or ® : « Messi est au-dessus de tous. Marquer 91 buts cette année c'est vraiment incroyable. C'est merveilleux de le voir jouer. Il est mon exemple ». Vicente Del Bosque, élu meilleur entraineur de l'année, est également allé de son compliment : « Messi resterait le meilleur même sans Xavi et Iniesta. S'il se mettait à jouer dans la rue, il les dribblerait tous ! »

Les dernières louanges sont venues du président de la FIFA, Sepp Blatter : « Ce qui m'impressionne tout particulièrement chez notre lauréat, c'est son humilité. Malgré les nombreuses distinctions et tous les honneurs reçus, il a gardé les pieds sur terre et il est resté un homme ouvert, honnête et accessible. »


Voir le reportage réalisé sur Messi et le Ballon d'Or® ce dimanche 6 janvier