Barça : humilié par PSG, Luis Enrique disjoncte et manque de se battre avec un journaliste

Voir le site Téléfoot

Luis Enrique (FC Barcelone)
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-15T09:55:29.850Z, mis à jour 2017-02-15T11:05:49.737Z

Quelques minutes après le coup de sifflet final du match perdu par le FC Barcelone au Parc contre le PSG (4-0), Luis Enrique a vu rouge. L'entraîneur blaugrana a failli en venir aux mains avec un journaliste. Il a dû être retenu par son staff.

Le FC Barcelone a vécu un véritable cauchemar sur la pelouse du Parc des Princes, mardi 14 février, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Les Blaugrana, vainqueurs attendus de la C1 cette année selon l'UEFA, ont été humiliés par le PSG (4-0). Les Parisiens, en état de grâce, ont marché sur le Barça. Et Luis Enrique, l'entraîneur des Catalans, est apparu très tendu après le coup de sifflet final.

Le ton monte pendant l'interview

Luis Enrique s'est arrêté, dans les travées du stade de la porte de Saint-Cloud, au micro de Jordi Grau, journaliste de la chaîne de télévision espagnole TV3. Et très vite, l'interview a dérapé. Le coach n'a pas apprécié que le journaliste lui rapporte les propos de Sergio Busquets. Plus tôt, le milieu de terrain barcelonais avait déclaré que "le plan tactique du PSG était meilleur" que celui mis en place par les champions d'Espagne. Enrique a également été agacé par le ton employé par Jordi Grau.


Mâchoire serrée, sourcils froncés, l'entraîneur du FC Barcelone a répondu au journaliste. "Utiliser le sujet de l'intensité est un peu facile, non ? S'il y a un responsable, c'est moi. Je l'assume. Mais quand on gagne, j'aimerais être traité de la même manière", a-t-il d'abord déclaré. Franchement agacé, Luis Enrique a ensuite adressé des reproches à Jordi Grau : "Le traitement que tu me réserves et le ton que tu emploies... J'aimerais avoir le même après les victoires". Il a ensuite coupé court à l'interview, dans une ambiance de malaise. Et ce n'était pas fini...

Il a fallu trois personnes pour le retenir

Des journalistes du quotidien As assurent que Luis Enrique s'est emporté contre Jordi Grau quelques instants plus tard. Furieux, il aurait cherché à se battre avec le journaliste de TV3. Trois personnes ont dû intervenir pour le ceinturer et l'empêcher de se jeter sur Jordi Grau. "Lâchez-moi", aurait-il répété aux personnes qui l'entravaient, avant d'invectiver Jordi Grau en criant : "Le résultat est là, mais on verra si tu utilises ce petit ton quand on gagne".

Luis Enrique a ensuite refusé de répondre aux questions des journalistes de la chaîne Atresmedia, qui détient pourtant les droits de la Ligue des champions (un détail important car cela fait d'Atresmedia un média prioritaire pour recueillir les réactions des Catalans). En conférence de presse, l'entraîneur du Barça est apparu marqué par cette soirée difficile. Il a annoncé que malgré cette lourde défaite, son équipe fera tout pour rattraper son retard au match retour. Mais en Espagne ce mercredi 15 février, la presse est très sévère avec Luis Enrique, premier coupable désigné dans cette déroute...