Barça : Messi accusé de fraude fiscale

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-12T14:09:00.000Z, mis à jour 2013-06-12T15:31:11.000Z

Une tempête médiatique pourrait bien écorner la parfaite image de Lionel Messi. Selon plusieurs médias, la Pulga et son père seraient coupables de fraude fiscale.

Lionel Messi a toujours soigné sa communication à la perfection. Discret en dehors des terrains, rarement à la une de la presse à scandale et donateur régulier pour des œuvres de bienfaisance, l'Argentin fait figure de gendre idéal. Mais le magnifique portrait pourrait cacher quelques vices bien dissimulés. Selon El Periodico et La Cadena Ser, le Blaugrana aurait omis de déclarer 4 millions d'euros au fisc espagnol.

Messi dans le viseur du fisc
Les médias espagnols ont révélé l'information en début d'après-midi. A en croire la presse ibérique, Lionel Messi ferait l'objet d'une plainte du fisc espagnol. La plainte aurait été déposée au tribunal de première instance de Gava (banlieue de Barcelone), où réside l'international argentin. En cause, des droits à l'image que le joueur n'aurait pas déclarés de 2006 à 2009.

4 millions d'euros non déclarés
Les médias espagnols expliquent que Messi, avec l'aide de son père, aurait établi une stratégie afin de dissimuler les sommes issues de ses droits à l'image. Au total, la fraude de l'attaquant de l'Albiceleste s'élèverait à 4 millions d'euros. Pour parvenir à cela, Lionel Messi aurait fait transiter les revenus perçus au titre du droit à l'image par des sociétés écrans situées dans les paradis fiscaux (Beliez, Uruguay). Ces sociétés facturaient ensuite des prestations à d'autres entreprises basées au Royaume-Uni et en Suisse.

La Pulga dément
Comme on pouvait s'y attendre, Messi a déjà démenti ces informations. « Nous (Lionel Messi et son père) apprenons par la presse des actions initiées par le procureur espagnol. C'est quelque chose de surprenant car nous n'avons jamais commis d'infraction. Nous avons toujours respecté nos obligations fiscales en suivant les conseils de nos conseillers fiscaux, qui seront chargés de clarifier cette situation », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Il faut maintenant convaincre la justice espagnole de son innoncence.