Dans l'actualité récente

Le Barça en prend 4 et laissera sans doute la Supercoupe d’Espagne à l’Athletic Bilbao

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi - FC Barcelone
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-08-14T22:11:54.351Z, mis à jour 2015-08-15T08:21:57.907Z

Dans sa quête du sextuplé, le FC Barcelone s'est compliqué la tâche lors du match aller de la Supercoupe d'Espagne, face à l'Athletic Bilbao. Pour le retour, il devra remonter un handicap de quatre buts.

Sensationnel vainqueur de la Supercoupe d’Europe plus tôt cette semaine, le FC Barcelone est tombé de haut lors du match aller de la Supercoupe d’Espagne. Piégés par certains choix de Luis Enrique et, surtout, une excellente partition des Basques, les Blaugrana ont encaissé quatre buts et manquent l’occasion d’accrocher un nouveau trophée à leur palmarès.

L’équipe bis
Privé de Neymar, qui a contracté les oreillons, Luis Enrique a opté pour un onze quasi bis face à l’Athletic Bilbao. Et ses hommes n’ont pas su répondre à l’engagement des Basques, très à l’aise tactiquement et impliqués comme jamais pour étouffer les Barcelonais. Pour preuve, Lionel Messi a été inexistant et n’a pas eu son rendement habituel. Cette excellente performance a été récompensée par un but, signé Mikel San José, aussi incroyable que plein d’opportunisme. Ainsi, alors que Ter Stegen s’aventurait loin de sa cage pour dégager directement sur le joueur basque, ce dernier ne s’est pas fait prier pour décocher une frappe de 45 mètres qui alla se loger dans la cage laissée vide. Ce lob restera comme l’image du match.


Pedro n’aura pas été le héros ce soir
On pensait alors que les Blaugrana allaient réagir après la pause. Mais, à priori, la soufflante de Luis Enrique n’a pas eu les effets escomptés. Bien au contraire. Encore très gênés par leurs adversaires, ils ont encaissé trois buts de plus, tous marqués par Aduriz (53ème, 62ème et 68ème). Il y a d’abord eu une tête sur un beau centre de Merino, puis une erreur de Daniel Alves et, enfin, un pénalty parfaitement transformé, consécutif à une faute signée… Daniel Alves. Héros lors de la Supercoupe d’Europe, Pedro aura tout fait à l’envers samedi soir. Très nerveux, il a reçu un carton jaune et a manqué l'expulsion de peu. Il a même touché la transversale, signe d’une mauvaise soirée.

Le sextuplé est loin
Vainqueur de la Coupe du Roi, de la Liga, de la Ligue des Champions et de la Supercoupe d’Europe, le FC Barcelone est en route pour un nouveau sextuplé après celui de 2009. Ou plutôt était. Certes, il reste un match retour à disputer au Camp Nou, mais il va falloir en mettre cinq à l’Athletic Bilbao, qui n’aura rien à faire, sinon attendre. Les hommes de Luis Enrique en sont largement capables, sauf qu’il faudra montrer un visage davantage conquérant et, surtout, afficher plus d'envie pour renverser la vapeur. Le rendez-vous est pris.