Barça-Real : un arbitre suspendu pour avoir trop fait copain-copain avec des Barcelonais

Voir le site Téléfoot

RTSUHC7
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-12-12T16:22:37.340Z, mis à jour 2016-12-12T16:31:13.909Z

L’un des arbitres-assistants ayant officié lors du dernier match entre le FC Barcelone et le Real Madrid a été sanctionné par la Ligue espagnole de football. Son tort : avoir trop plaisanté avec les Blaugrana.

La rivalité entre le Real Madrid et le FC Barcelone n’a pas de répit. Plus d’une semaine après le dernier choc en Liga entre les deux mastodontes (1-1 au Camp Nou le 3 décembre), un arbitre de la rencontre a été suspendu pour une durée de deux semaines. Et comme souvent quand on évoque le Clasico, le parfum de scandale s’est vite répandu et amplifié dans la presse ibérique.

Son tort : trop de plaisanteries avec les Barcelonais

Marca, quotidien pro-madrilène, explique que Pau Norbert Cebrian Devis, qui était l’un des arbitres-assistants le 3 décembre, a été suspendu par la Ligue de football espagnole. C’est son comportement qui a interpellé l’instance qui régit le championnat d’Espagne. Selon Marca, Cebrian Devis s’est montré un peu trop amical envers les joueurs de Barcelone. On l’aurait notamment vu plaisanter dans les couloirs du Camp Nou avec Lionel Messi & cie. Aucun joueur du Real ne s’en est plaint, mais la Ligue n'a pas apprécié cette proximité dans une rencontre qui sent toujours le souffre.

Le Real n’y prête pas attention

En tout cas, cette familiarité sanctionnée rétrospectivement n’a pas eu d’incidence visible sur le cours de la rencontre. Au contraire, le Real a arraché l’égalisation grâce à son habituel sauveur, Sergio Ramos, au crépuscule du choc (1-1), alors que Luis Suarez avait ouvert la marque à la 53e. Depuis, l’écart entre les Merengue et les Blaugrana n’a pas bougé : les hommes de Zinedine Zidane caracolent toujours en tête de la Liga avec six longueurs d’avance sur leurs rivaux catalans. Les plaisanteries de M. Cebrian Devis ne semblent pas avoir gêné plus que cela les Madrilènes, toujours invaincus cette saison après quatre mois et demi de compétition.