Dans l'actualité récente

Barcelone : Guardiola peut battre Mourinho, et/ou s'en aller

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-27T13:43:00.000Z, mis à jour 2011-05-27T13:51:58.000Z

La veille de la finale de la Ligue des Champions, Pep Guardiola fait parler. L'entraineur du FC Barcelone pourrait battre un record de son rival, Mourinho, mais il pourrait aussi quitter son poste.

Pep Guardiola est sans aucun doute un des meilleurs entraineurs au monde. Mais il est aussi un des personnages les plus médiatisés dans le monde du football, une médiatisation qu'il semble moins chercher que son rival.


Avant d'être entraineur, Josep Guardiola fut le cerveau, le leader technique et l'emblème du FC Barcelone de Johan Cruyff. Alors qu'il avait repris les rênes de l'équipe réserve du club après sa retraite sportive, il est appelé par Joan Laporta au chevet de l'équipe première en 2009. Pour sa première saison sur le banc de l'équipe première, Guardiola réussit un magistral triplé : Liga, Coupe du Roi et Ligue des Champions. Pas mal pour un entraineur nommé sur des critères « politiques ».




« Pep » avait en effet été nommé par Laporta pour sa popularité auprès des supporters catalans. Popularité qu'il ne fera jamais rien pour entretenir hors des terrains, lui qui est (presque) toujours discret et fair-play face à la presse. Tout le contraire de son grand rival madrilène, José Mourinho. En gagnant la Ligue des Champions demain soir face au Manchester United de Ferguson, il deviendrait le plus jeune entraineur à remporter 2 fois le trophée, à 40 ans. Il battrait ainsi le portugais, qui l'avait fait à 47 ans (toujours un record).







Mais Guardiola s'accomode beaucoup moins bien de la pression (énorme) inhérente à sa fonction. En arrivant au Barça, il avait déclaré ne pas se voir poursuivre plus de 2 saisons, ce qu'il a déjà fait. Il pourrait ressentir cette usure, et Johan Cruyff, son « père spirituel » et ancien entraineur, s'interroge sur son avenir : « je ne serai pas surpris qu'il quitte Barcelone après la finale, indépendamment du résultat ». Pourquoi ? « Ce sera uniquement à cause de la difficulté à supporter une telle pression sur le long terme ».


Les propos du « hollandais volant » à la Gazzetta dello Sport peuvent surprendre, mais risquent surtout d'inquiéter les supporters catalans. « Pep » a en effet remporté la Liga tous les ans depuis sa prise de fonction, une performance (très) rare.