Barrages : mode d'emploi

Voir le site Téléfoot

Barrages : mode d'emploi
Par AFP|Ecrit pour TF1|2009-10-12T11:08:53.000Z, mis à jour 2009-10-12T11:08:53.000Z

Pour la première fois de son histoire, la France va devoir passer par les barrages pour tenter de se qualifier pour la Coupe du monde 2010. Grâce à son statut de tête de série, elle devrait toutefois être épargnée lors du tirage au sort, le 19 octobre. Explications.

. LE REGLEMENT


Les 8 meilleurs deuxièmes de chaque groupe iront en barrages. Pour déterminer ces lauréats, les équipes seront départagées en ôtant les résultats contre les formations classées à la 6e place des groupes 1 à 8, le groupe 9 ne comportant que cinq équipes, soit une de moins que les autres dans la zone Europe. En cas d'égalité, les équipes seront départagées par: nombre de points, différence de buts, buts inscrits, buts inscrits à l'extérieur, fair-play et en dernier ressort tirage au sort. Les critères du fair-play sont: moins 1 point pour un carton jaune, moins 3 points pour deux cartons jaunes dans le même match, moins 3 points pour un carton rouge, moins 4 points pour un carton jaune suivi d'une expulsion directe dans le même match.


. QUI SONT LES MEILLEURS 2e ?


Avant la dernière journée des qualifications, on connaît déjà l'identité de quatre des huit barragistes qui s'affronteront les 14 et 18 novembre prochains. Outre la France, la Bonsie, l'Eire et la Russie sont d'ores et déjà assurés de terminer à la 2e place de leur groupe. Dans l'état actuel des choses, on risque également de retrouver le Portugal, la Grèce, la Slovénie et l'Ukraine. La Norvège, deuxième du groupe 9, déjà terminé, risque quant à elle de se retrouver plus mauvais deuxième des neuf groupes et rester ainsi à la porte des barrages.


. Y A-T-IL DES TETES DE SERIE ?


En septembre dernier, la FIFA a tranché : il y aura bien des têtes de série lors du tirage au sort des matches de barrages. Le 19 octobre, au siège de l'organisation mondiale du football, seront donc désignées quatre têtes de série en fonction de leur classement FIFA qui doit être actualisé le 16 octobre. Une décision qui fait les affaires de la France, 10e équipe mondiale. Si la situation en restait là, les Bleus s'éviteraient ainsi des matches couperets contre la russie (6e), la Grèce (12e) et, surtout, le Portugal (13e).


. QUEL ADVERSAIRE POUR LES BLEUS ?


Protégée par son statut de tête de série, la France n'est toutefois pas à l'abri d'un barrage difficile. L'Ukraine fait figure d'épouvantail depuis qu'elle a infligé à l'Angleterre sa première défaite lors des qualifications (1-0), samedi. Les coéquipiers d'Andreï Shevchenko, qui se déplacent en Andorre mercredi, auront dû mal à être délogés de la deuxième place. L'Eire est une vieille connaissance des Bleus qui s'étaient imposés à Dublin lors des qualifications du Mondial 2006 grâce à Thierry Henry (0-1). Mais les Irlandais affichent quatre victoires et cinq nuls dans ces éliminatoires, notamment face à l'Italie (2-2), samedi soir. La Bosnie pourrait également s'avérer être un adversaire redoutable. Les coéquipiers du Lyonnais Miralem Pjanic et du Montpelliérain Emir Spahic ont inscrit 23 buts lors des qualifications, autant que l'Espagne. Le meilleur tirage pourrait donc être la Slovénie qui affiche trois défaites en trois matche face aux Tricolores. Mais les Slovènes disputent encore la première place du groupe 3 avec la Slovaquie.


. LES CHAPEAUX PROBABLES :


Têtes de série: Russie, France, Grèce, Portugal


Deuxième chapeau : Ukraine, Eire, Bosnie, Slovénie (ou Slovaquie)