Bastia-Lyon (0-0) : fin de série pour l'OL

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-11-22T18:11:00.000Z, mis à jour 2014-11-22T18:15:45.000Z

Bastia a mis fin à la belle série de l'Olympique Lyonnais, vainqueur de ses cinq derniers matchs en Championnat. A Furiani, les Gones ont manqué d'inspiration et sont tombés sur des Bastiais combatifs.

L’Olympique Lyonnais est tombé sur des Bastiais appliqués tactiquement et combatifs à Furiani. En panne d’inspiration, les hommes d’Hubert Fournier doivent se contenter d’un maigre nul, qui ne fait pas leur affaire au classement.

OL, 10 minutes et puis s’en va
C’était un match d’hommes à Furiani, avec de l’engagement entre des Bastiais orgueilleux et des Lyonnais sûrs de leurs forces et de leur série en cours (cinq succès de rang ndlr). On a même vu l’arbitre perdre un peu pied dans cette rencontre, en ne sifflant pas un pénalty pour une faute évidente sur Bedimo, ou en oubliant un carton jaune voire rouge sur ce même Bedimo, dans la foulée. En première mi-temps, les Gones ont joué leur football une dizaine de minutes. Le reste du temps, ils ont subi le pressing payant des Bastiais, malheureusement pas aussi efficaces devant.

Reprise en douceur
Au retour des vestiaires, rien n’a trop changé et le FC Bastia, dans son 3-5-2, n’a pas perdu pied, à défaut de se montrer réellement dangereux. En face, les Lyonnais n’ont pas été beaucoup plus inspirés ou créatifs (Gourcuff en tribunes) et c’est donc une reprise en douceur pour l’une des trois meilleures équipes du Championnat. Anthony Lopes a même dû s’employer sur des contres-attaques (66ème, 73ème) tandis que l’attaque lyonnaise n’a cadré qu’un seul tir. Mais Aréola, aussi, a été vigilant face à Lacazette.

Lyon reste sur le podium
Au classement, l’OL loupe l’occasion de revenir à un point du PSG, vainqueur à Metz la veille. Pire, les Rhodaniens auraient pu passer provisoirement l’OM en attendant le choc entre le club phocéen et les Girondins de Bordeaux. Après une série de cinq victoires consécutives, c’est un petit coup d’arrêt pour Hubert Fournier et les siens. Mais ils sont tombés face à un os à Furiani.