Bastia-PSG : Ibra et les siens en ballade

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-03-08T17:32:00.000Z, mis à jour 2014-03-08T17:37:15.000Z

Grâce à un but et deux passes décisives d'Ibrahimovic et un doublé de Lavezzi, les Parisiens se sont facilement imposés sur la pelouse du FC Bastia. Les Parisiens ont provisoirement onze points d'avance sur Monaco.

Le PSG n’a pas tremblé à Furiani. Dominant toute la rencontre, les Parisiens s’en sont remis à ses stars Lavezzi et Ibrahimovic pour aller s’imposer 3 buts à 0 chez les Corses. Ils ont provisoirement 11 points d’avance sur Monaco.


Première mi-temps maîtrisée et gérée
Laurent Blanc a décidé de faire tourner son effectif face à Bastia. Ainsi, il a laissé sur le banc Blaise Matuidi et Thiago Silva, pour lancer respectivement à leur place Adrien Rabiot et Marquinhos. Très vite, les Parisiens ont profité de la passivité des Bastiais pour prendre l’ascendant sur le jeu. Cela aurait pu se concrétiser d’entrée après une erreur de Modesto qui s’est rattrapé dans la foulée sur la frappe de Lucas. Mais comme les Corses manquaient de mordant et n’ont jamais vraiment pressé le porteur du ballon, les Parisiens en ont profité pour mettre en place le rouleau compresseur, matérialisé par l’ouverture du score de Zlatan Ibrahimovic, après un double une-deux avec Lucas (6ème). Dans la foulée, le Suédois nous a gratifié d’un nouveau geste de génie avec une passe décisive pour Lavezzi (19ème), passe décisive en forme d’aile de pigeon acrobatique prise dans son dos. A 2-0, les leaders n’ont pas forcé et ont fini la mi-temps en gérant plutôt qu’en se portant vers l’avant.

Un peu de mieux pour Bastia
Après la pause, les Bastiais ont montré un tout autre visage, avec des actions plus entreprenantes et en profitant des quelques erreurs techniques des Parisiens, sans doute un peu trop faciles par moment. Néanmoins il y a plusieurs classes d’écart entre les deux clubs et il a fallu attendre la 60ème minute pour voir le premier tir cadré des Corses. En outre, Boudebouz est apparu un peu trop en-dedans pour mener les siens et faire douter le PSG, tout en domination, moins en occasions franches. Pour les hommes de Laurent Blanc, c’est amplement suffisant et ce sont une nouvelle fois les stars qui ont su faire la différence, à l’image du troisième but de Lavezzi après une énième déviation d’Ibrahimovic (88ème). Bastia peut sans doute avoir quelques regrets, surtout vis-à-vis de certaines situations qui méritaient de meilleurs résultats.

11 points d’avance sur Monaco
Avant la rencontre entre Monaco et Sochaux, le PSG prend donc provisoirement 11 points d’avance sur Monaco, confortant plus que jamais son statut d’écrasant leader et de digne prétendant à sa propre succession. Bastia, pour sa part, reste englué à la neuvième place mais ne pourra pas vraiment contester la défaite face à un club qui ne joue définitivement pas dans le même registre.