Le Bayern vu d'Allemagne

Voir le site Téléfoot

Le Bayern vu d'Allemagne
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-20T12:30:09.000Z, mis à jour 2010-04-20T12:30:09.000Z

Lyon retrouve le Bayern Munich ce mercredi en demi-finale de la Ligue des Champions. L'occasion, pour Stefan Zuern, journaliste à eurosport.de, de passer au crible les forces et les faiblesses du géant bavarois. Une analyse riche en enseignements.

FORCES :


- En deux mots : Robben et Ribéry. Avec ces deux hommes, le Bayern Munich joue dans une autre catégorie. Particulièrement Robben qui se trouve dans la forme de sa vie actuellement. Personne ne semble pouvoir l'arrêter en ce moment. Alors que Ribéry semble toujours souffrir de son manque de compétition, Robben est le joueur capable d'éliminer n'importe quel adversaire. Pour certains, Arjen Robben est même actuellement le meilleur joueur du monde après Lionel Messi. Sa vélocité est stupéfiante, sa technique brillante et sa frappe du gauche incroyable. Ce duo, auquel il faut ajouter Thomas Müller, représente une menace constante pour n'importe quelle défense.


- Sa force mentale. Le Bayern n'abandonne jamais. Les meilleurs exemples de cet état d'esprit ? Les rencontres face à la Fiorentina et Manchester United. Les Munichois ont toujours été devancés au score mais ils ont toujours cru en leur chance de franchir l'obstacle. Et ils se sont imposés à chaque fois. Tant que le Bayern est debout, il aura toujours une chance de passer, car il ne renonce jamais. Et les qualités physiques des Bavarois leur permettent de mettre la pression sur l'adversaire même après 70 ou 80 minutes.


- Sa forme à l'extérieur. Le Bayern Munich a toujours marqué au moins un but, le plus souvent deux, lors de ses déplacements en Ligue des Champions. Lyon ne pourra pas se contenter d'une défaite 2-1, même s'il s'agit de prime abord d'un bon résultat à l'extérieur.


FAIBLESSES :


- La défense. D'ordinaire, il s'agit du point fort du Bayern Munich. Mais, en 2009-10, la défense est le talon d'Achille du club bavarois. Si Demichelis faisait preuve d'autorité auparavant, désormais, il souffre de son manque de compétition après sa grave blessure (double fracture au visage). Daniel van Buyten est un défenseur fiable mais plutôt lent. Il commet parfois des erreurs qui peuvent s'avérer fatales. Holger Badstuber effectue sa première saison chez les professionnels. Il a beaucoup de talent et joue juste mais sa capacité à gérer la rencontre peut être un problème. Le seul défenseur fiable à 100% reste Philipp Lahm. Sur le banc, le Bayern ne dispose que de défenseurs de seconde zone avec Daniel Pranjic (qui joue souvent milieu), Christian Lell (abonné au banc), et Diego Conteno (plutôt bon mais trop jeune et qui manque d'expérience).


- Les buteurs. Mario Gomez traverse une passe difficile, Miroslav Klose est souvent absent du onze. Dans ces conditions, Ivica Olic reste le seul attaquant fiable de l'effectif. Mais il n'est pas un vrai buteur. Le Bayern n'a pas un vrai "tueur" dans la surface de réparation.


- Des soucis pour faire le jeu. Peut-être la plus grosse faiblesse du Bayern Munich lorsqu'on regarde le style de jeu de l'OL. Le Bayern connaît de gros problèmes pour forcer la décision lorsqu'il a la possession du ballon et qu'il rencontre une formation défensive. Cela s'explique en grande partie par l'absence de joueur de classe dans l'axe du terrain comme Xavi ou Iniesta. Ni Schweinsteiger (qui est en train de devenir l'un des tous meilleurs milieux défensifs de Bundesliga) ni van Bommel ne sont capables de faire basculer une rencontre. Si l'adversaire est regroupé en défense, le Bayern s'en remet au génie de Robben et Ribéry. Seuls ces deux hommes sont capables d'éliminer leurs adversaires pour transpercer les défenses.