Dans l'actualité récente

Bayern Munich : 2013, l'année de Ribéry

Voir le site Téléfoot

Franck Ribéry dans Téléfoot ce dimanche !
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2013-12-22T11:30:00.000Z, mis à jour 2013-12-22T12:50:38.000Z

Il est l'une des pièces maîtresses du Bayern Munich. Franck Ribéry s'est confié en exclusivité ce dimanche matin dans Téléfoot. L'occasion pour le milieu international français de revenir sur cette saison qu'il espère conclure avec un Ballon d'Or.

Il fait partie des anciens du Bayern Munich. Depuis son arrivée en Bavière en 2007, Franck Ribéry a connu des moments difficiles, mais aussi des moments extraordinaires, avec une saison 2012-2013 réussie aux côtés de Neuer, Lahm ou encore Schweinsteiger.

Ribéry, la maturité à 30 ans

A 30 ans, Franck Ribéry a atteint l’âge de la maturité. "C’est vrai que j’ai toujours entendu cette phrase. Mais l’année de mes 30 ans a été la meilleure. Aujourd’hui, je suis moins gamin. J’ai une famille et trois enfants. Je déconne moins mais je reste toujours le même", a avoué le milieu offensif français.

Six ans après son arrivée au Bayern Munich, l’ancien joueur de l’OM a tout simplement tout gagné en 2013 : championnat, Coupe, Ligue des Champions, Supercoupe d’Europe et samedi la Coupe du monde des Clubs en battant le Raja Casablanca (2-0). Seule la Supercoupe d’Allemagne lui a échappée, au détriment du Borussia Dortmund. "Ç’a été une année extraordinaire pour nous, le club et les supporters. La Ligue des Champions a été ma plus grande émotion. On a tout éclaté et on a pris beaucoup de plaisir sur le terrain", a-t-il confié avec le sourire.

Le Ballon d'Or, son obsession

Pour couronner cette saison aboutie, Franck Ribéry a été élu meilleur joueur européen par l’UEFA. "C’était un moment particulier. C’est un grand trophée. Être sacré devant Messi et Ronaldo, ce n’est pas rien. J’ai fourni tellement d’efforts que je méritais ce titre".

Mais l’international tricolore vise plus haut et ne s’en cache pas, il veut décrocher le Ballon d’Or. "Je serai très content de l’avoir, mais je le serai aussi pour mon père, ma femme, mes enfants. J’ai toutes mes chances de le gagner. J’ai fait ce qu’il fallait sur le terrain. J’étais présent dans les grands matches. C’est mon année, la plus belle, on va croiser les doigts", a expliqué le joueur bavarois. Réponse le 13 janvier.

La Coupe du monde, son objectif

Appelé en équipe de France en 2006 pour la Coupe du monde en Allemagne, Franck Ribéry a aussi connu des périodes troubles avec le maillot bleu. "J’avais l’impression de rendre des comptes, de toujours me justifier, de parler du passé. Mais la page est tournée et j’ai retrouvé depuis deux ans ce sourire et plaisir de jouer".

Ce dernier est par ailleurs revenu sur la qualification pour le Mondial en barrages contre l’Ukraine (3-0) au Stade de France il y a un mois. "On a senti que les supporters étaient derrière nous depuis l’échauffement, ça nous a donné de la confiance. On était comme une famille".

A présent, Franck Ribéry ne cache pas ses ambitions pour la prochaine Coupe du monde au Brésil, en juin prochain. "On veut la gagner, aller le plus loin possible. J’étais à deux doigts de la toucher en 2006, et avec du recul, jamais je n’aurais pensé compter 80 sélections en équipe de France. C’est fantastique de jouer pour cette équipe", a-t-il conclu.