Bayern Munich : A quoi ressemblera l’équipe de Carlo Ancelotti ?

Voir le site Téléfoot

Pep Guardiola & Carlo Ancelotti
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-14T10:56:44.348Z, mis à jour 2016-07-14T12:48:05.806Z

Successeur de Pep Guardiola, Carlo Ancelotti a assuré qu’il n’allait rien révolutionné au Bayern Munich. Le coach italien dispose d’une armada impressionnante pour conquérir la Ligue des champions.

Nommé à la tête du Bayern Munich il y a six mois après l’annonce du départ de Pep Guardiola à la fin de la saison, Carlo Ancelotti a eu beaucoup de temps devant lui pour préparer ce nouveau défi dans sa carrière. Il maîtrise déjà les bases de la langue de Goethe mais il connait surtout sur le bout des doigts son effectif. L’ancien coach du PSG a validé les arrivées du défenseur international allemand, Mats Hummels et de la révélation portugaise de l’Euro 2016, Renato Sanches. Dans le sens de départs, les jeunes Sebastian Rode et Pierre-Emile Hojdjerg ont fait leurs valises pour Dortmund et Southampton. Mario Götze devrait les suivre d’ici fin août tandis que Mehdi Benatia est sur le point de signer à la Juventus. Mais comment ce Bayern Munich version 2016-2017 se présente-t-il ?

Pas de révolution

« Je veux pratiquer un football offensif. Je suis très heureux de mon groupe et mes recrues estivales. Je ne suis pas ici pour faire de révolution. Guardiola a fait du super boulot, je veux juste continuer sur sa lancée. Le système en place sera plus ou moins identique », a assuré Carlo Ancelotti lors de sa conférence de presse de rentrée lors de la reprise de l’entraînement. Il va d’abord devoir gérer le retour au compte-gouttes de ses nombreux joueurs internationaux, concernés par l’Euro 2016. Ensuite, l’entraîneur italien pourra mettre en place son système de jeu (4-2-3-1) mais comme il l’a promis, les supporters bavarois ne devraient pas être déroutés par son onze titulaire lors de ses débuts en Bundesliga.


Bayern Munich

Hummels titulaire, Renato Sanches joker de luxe ?

Dans les cages, Manuel Neuer, le meilleur gardien au monde malgré sa boulette face aux Bleus pendant l’Euro, est indéboulonnable. A droite, le capitaine Philip Lahm est intouchable aussi malgré l’émergence de Joshua Kimmich ces derniers mois. La défense centrale sera celle de la Mannschaft avec le duo Boateng-Hummels. Les deux compères n’auront pas besoin de travailler leurs automatismes. Javi Martinez et Badstüber seront leurs doublures. A gauche, un match entre Bernat et Alaba s’annonce même si le second nommé pourra dépanner à d’autres postes.

Dans l’axe du milieu de terrain, Arturo Vidal a été énorme lors de sa première saison au Bayern. Difficile de le retirer du onze de départ. Il devrait être associé à Thiago Alcantara. Ancelotti adore ce genre de profil à la Verratti, son ancien joueur du PSG. Quant à Renato Sanches, il devrait jouer les jokers de luxe. Devant, Franck Ribéry, s’il est épargné par les blessures, occupera le couloir gauche dans la lancée de sa fin de saison canon. Arjen Robben et Douglas Costa lutteront pour une place de titulaire à droite et le Brésilien part légèrement favori même s’il vient de se blesser et a dû renoncer aux JO. Thomas Müller sera en électron libre dans l’axe et derrière le goleador maison, Robert Lewandowski.