Bayern Munich : Les bavarois donnent la leçon à City

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-10-03T09:24:00.000Z, mis à jour 2013-10-03T09:33:46.000Z

Dans le choc du groupe D, le Bayern Munich a largement pris le dessus sur Manchester City (1-3). La formation bavaroise a été impressionnante de maîtrise. Les années se suivent et se ressemblent pour le Bayern.

Depuis le début de la saison, le Bayern Munich enchaîne les succès sans réellement convaincre. Pep Guardiola essaye d'apposer sa griffe sur cette équipe avec une réussite à nuancer. Tout du moins jusqu'à mercredi soir. Face à Manchester City, le Bayern Munich a livré une prestation de très grande qualité et a fait taire les récentes critiques. Ce nouveau Bayern a encore faim.

Un pressing incessant
Dès le coup d'envoi, le club munichois a montré qu'il était venu en Angleterre pour l'emporter. Avec un pressing très haut, les Allemands ont littéralement asphyxiés les pauvres Citizens. Une fois récupéré, le ballon a été monopolisé par les joueurs du Bayern qui ont allié à la perfection les séquences de passes courtes, les renversements, les déboublements... Une véritable leçon de football.

Une triplette décisive
Comme c'est devenu une habitude, la première étincelle est venue de Franck Ribéry. Depuis son côté gauche, le Français a repiqué dans l'axe avant d'armer une puissante frappe. Faute de main de Joe Hart (7e). Un à zéro. Thomas Müller a doublé la mise sur une passe en profondeur de Dante (56e). Arjen Robben a terminé le travail dans son style caractéristique (60e). Un trio magique.

Un semblant de réaction
L'entrée de David Silva aura eu le mérite de redonner un intérêt à la rencontre. Il a d'abord servi Alvaro Negredo pour la réduction du score (80e). Il s'est ensuite chargé de tirer un bon coup-franc obtenu par Yaya Touré à la suite d'une faute de Jérôme Boateng (carton rouge). Le gaucher espagnol a failli faire mouche mais son ballon a heurté la barre transversale. Dommage pour le suspense (1-3).

Manchester City n'aura existé qu'un quart d'heure dans cette partie. Le reste du temps, le Bayern a été en démonstration.