Bayern Munich : Quand Guardiola a tenté de recruter Neymar

Voir le site Téléfoot

Neymar présenté aux socios du FC Barcelone au Camp Nou
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-07-10T14:50:00.000Z, mis à jour 2013-07-10T14:58:42.000Z

Neymar s'est engagé avec le Barça depuis plusieurs semaines. Le jeune brésilien souhaitait ardemment rejoindre la Catalogne mais les sollicitations ont été nombreuses. Pep Guardiola, ancien coach blaugrana, aurait essayé de lui faire tourner la tête.

Que les supporters du Bayern Munich se rassurent, l'histoire entre le Barça et Pep Guardiola est bel et bien terminée. Le technicien espagnol n'épargnera pas son ancienne formation en cas d'opposition, que ce soit sûr ou en dehors des terrains. Le transfert de Neymar en est la preuve. En effet, l'entraîneur de la formation bavaroise aurait tenté de dissuader le Brésilien de rejoindre le Barça.

Le Bayern était à l'affût

En recrutant la vedette de la Seleçao, le club barcelonais a réalisé une opération, certes couteuse (57 millions d'euros), mais très convaincante. La concurrence sur le dossier Neymar était importante mais le club catalan avait la préférence de l'attaquant auriverde. Le Real Madrid était le principal concurrent du Barça mais le Bayern Munich était également dans la course.

Guardiola a dragué Neymar
Selon Radio Globo, l'ancien entraîneur catalan aurait tenté de recruter Neymar en utilisant des moyens plus que discutables. Pep Guardiola aurait notamment signifié à l'attaquant brésilien que Tito Vilanova n'arriverait pas à l'utiliser avec Lionel Messi. Il lui a également conseillé de le rejoindre en Allemagne afin de devenir le meilleur joueur du monde. Les dirigeants catalans apprécieront.

Qu'est devenu le Philosophe ?
A Barcelone, Pep Guardiola est un monument. Il a remporté la Ligue des Champions en tant que joueur puis deux fois comme entraîneur. Pourtant, son image a été écornée depuis son départ. Il y a d'abord eu l'histoire d'espionnage. Le technicien espagnol épiait notamment Gerard Piqué ainsi que d'autres joueurs. Maintenant, il y a cette affaire avec Neymar qui ne devrait pas ravir Tito Vilanova.

Mais le football est un business. Et en affaires, il n'y a pas de place pour les sentiments. Guardiola semble l'avoir compris.