Dans l'actualité récente

Bayern Munich : Robben, LA star du Bayern

Voir le site Téléfoot

Robben Lisa Teaser Telefoot
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-02-01T12:15:00.000Z, mis à jour 2015-02-01T12:18:01.000Z

Interviewé par Bixente Lizarazu pour Téléfoot, le Hollandais volant revient sur son parcours fait de hauts et de bas. Joueur clef du Bayern depuis maintenant cinq saisons, Arjen Robben a presque tout gagné mais a encore soif de victoires.

Quatrième au dernier classement du Ballon d'Or, Arjen Robben continue, à 31 ans, de tutoyer les sommets du football mondial. Il se raconte pour Téléfoot.

Robben, joueur ultra-décisif
101 buts, 52 passes décisives en 186 matches ! N'en jetez plus ! Décrié pour sa propension à trop grader le ballon, détesté pour son attitude jugée hautaine, Arjen Robben, par ses statistiques qui se suffisent à elles-mêmes, a retourné le public bavarois en l'espace de quelques saisons. Débarqué au Bayern de Munich en 2009 en provenance du Real Madrid, le Néerlandais est devenu l'un des chouchous de l'Allianz Arena au même titre qu'un Ribéry. Pour beaucoup de supporters, il est même tout simplement « Mister Wembley ».

« Guardiola respire le football»
Après avoir beaucoup perdu (finale du Mondial 2010 face à l'Espagne, finale de la Ligue des Champions 2012 face à Chelsea), Robben a pris le temps de soigner sa revanche. En contribuant à l'humiliation espagnole au dernier Mondial par exemple ou en étant décisif, donc, lors de la finale de Wembley face à Dortmund en 2013. « On avait le sentiment d'être imbattable cette saison-là, se remémore-t-il. Cette année, c'est un peu la même impression d'autant plus que la finale se jouera en Allemagne, à Berlin. C'est un avantage. On joue ensemble depuis maintenant longtemps et on s'est encore amélioré. » Le mérite en revient à Pep Guardiola selon lui : « J'ai travaillé avec de grands entraîneurs. Mourinho (à Chelsea), Van Gaal... Mais Guardiola, il respire le football 24h/24. Tactiquement, c'est le meilleur du monde. C'est un privilège d'être sous ses ordres. »

Robben, le dribbleur déroutant
Nantis de huit longueurs d'avance sur son poursuivant direct, Wolfsburg, en Bundesliga, la saison actuelle pourrait bien être une nouvelle fois celle des Munichois. Et encore une fois, le Bayern comptera sur son ailier hollandais pour faire la différence sur le côté droit du terrain. Un dribble déroutant, qui a fait le tour du monde, et dont il en dévoile quelques secrets. « Je pense que tout est une question de timing, explique-t-il. Mais je n'oublie pas qu'il est important de passer le ballon ou de travailler avec mon latéral. Après, concernant mon dribble, c'est surtout un jeu avec le défenseur. »

Dans la réalité, le ballon ne quitte que rarement ses pieds et ses coéquipiers font avec. Mais différence notable avec un passé pas si lointain : on lui en fait de moins en moins le reproche.