Le Bayern y croit

Voir le site Téléfoot

Le Bayern y croit
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-01T09:42:06.000Z, mis à jour 2010-04-01T09:42:06.000Z

Après sa courte victoire contre Manchester United à domicile (2-1), le Bayern Munich savoure. Les Bavarois sont satisfaits du résultat et surtout de la manière. Ils croient encore un peu plus à leurs chances de rejoindre le dernier carré de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2001.

Un vent d'espoir souffle sur la Bavière. Il y a des résultats qui portent à l'optimisme. Celui décroché par le Bayern Munich mardi soir contre Manchester United fait partie de ceux-là. Les statistiques ne vont pourtant pas dans ce sens. En encaissant un but sur leur pelouse, les Bavarois n'ont pas les faveurs des pronostics. Seulement 49% des équipes ont réussi à se qualifier après avoir gagné 2 à 1 dans l'histoire des Coupes d'Europe. Au Bayern, le sourire est toutefois de rigueur. Et tout le monde y croit de plus en plus.


Si Louis Van Gaal a rappelé que "Manchester restait favori", l'entraîneur du Bayern savoure. "Cette victoire est douce. 2-1 n'est pas le meilleur résultat, j'avais prévu un autre résultat, genre 0-0. Mais on a toujours marqué lors de nos déplacements européens cette saison, dont quatre fois sur le terrain de la Juve", a-t-il souligné. Ses protégés vont dans le même sens : "Un nul est suffisant pour nous au retour. Je pense que nous avons la meilleure position pour y aller", annonce Mario Gomez. Et Thomas Müller trace le même sillon : "Personne ne s'attendait à ce qu'on retrouve dans cette situation avant d'aller en Angleterre, il y a des situations bien plus difficiles pour aller affronter Man. U. chez lui".


"Fier de mes joueurs"


En clair, si les Munichois ne s'emballent, ils sont en confiance. Le scénario du match n'est pas étranger à ce regain de forme. Après avoir encaissé un but après 66 secondes de jeu, les coéquipiers de Franck Ribéry ont su rester solidaires et garder leur calme pour revenir au score avant d'inverser la tendance. Histoire d'infliger aux Red Devils leur première défaite après avoir ouvert le score en Ligue des Champions depuis quatre ans. "Je suis très fier de mes joueurs, car après le choc initial, ils ont retrouvé leur état d'esprit et ne se sont pas désunis: on a dominé Manchester", a souligné Van Gaal, tout heureux de voir son équipe montrer cette force de caractère après avoir concédé un revers embêtant en championnat contre Stuttgart ce week-end.


Le Néerlandais a de quoi avoir le sourire. Le Bayern a montré un visage séduisant et n’a jamais abdiqué. Et si l'audace de Van Gaal, qui a fait rentrer Klose et Gomez, a été récompensée, le technicien a surtout vu une formation comme il aime les façonner : tournée vers l'avant et qui maitrise la possession. Et le tout avec un Franck Ribéry loin de sa meilleure forme et sans Arjen Robben et Bastien Schweinsteiger, qui devraient faire leur retour le 7 avril prochain à Old Trafford. Un match que devrait manquer Wayne Ronney, touché à la cheville ce mardi. De quoi être encore un peu plus optimiste. Si le choc face à Schalke 04 ce week-end s'annonce décisif pour le titre de champion d'Allemagne, le Bayern se remet donc à rêver de grandeur sur la scène européenne. "On a maintenant une petite chance d'aller en demi-finale alors que cela paraissait presque impossible avant ce match", se réjouit Karl-Heinz Rummenigge, le président du Bayern Munich.