Belgique-France : Grenier a les crocs

Voir le site Téléfoot

error
Par Frédéric YANG|Ecrit pour TF1|2013-08-14T12:37:00.000Z, mis à jour 2013-08-14T12:37:00.000Z

Convoqué pour la deuxième fois dans le groupe France par Didier Deschamps, Clément Grenier aura l'opportunité d'honorer une troisième sélection avec le maillot bleu, mercredi soir (21h) contre la Belgique. Le Lyonnais est dans une période faste de sa jeune carrière. Va-t-il saisir sa chance en équipe de France ?

Le renouveau de l'OL passe par lui. Après avoir rempilé avec les Gones jusqu'en 2016, avec une revalorisation salariale à la clé, Clément Grenier a prouvé en ce début de saison qu'on pouvait compter sur lui. Buteur contre le Grasshopper Zurich (1-0) lors du troisième tour de barrage de la Ligue des champions ainsi que contre Nice (4-0), lors de la première journée de Ligue 1, le milieu offensif de 22 ans enchaîne les bonnes performances. Une aubaine pour un joueur qui voit l'avenir en grand.

« Grenier est là car il est décisif »
Comme il l'avait annoncé à Téléfoot le 5 mai dernier, Clément Grenier ne cache pas son ambition. Pour ses premiers pas en équipe de France, le Lyonnais s'était illustré par quelques fulgurances contre l'Uruguay avant d'être plus discret face au Brésil. Contre la Belgique, mercredi soir, Grenier aura l'occasion de prouver sa vraie valeur auprès d'un sélectionneur national pas insensible à son talent. « Il est là et est évidemment intéressant car il est décisif. Il a quelque chose et le montre. Il était de ma tournée sud-américaine, il revient. Il fait partie de ces jeunes joueurs qui n'ont pas encore d'expérience internationale », a déclaré Didier Deschamps, qui est à la recherche de joueurs techniques pour constituer son milieu de terrain.

Déjà capitaine à Lyon
En concurrence avec Nasri, qui effectuera son grand retour en Bleu, Grenier a l'avantage d'être dans le rythme de la compétition (avec déjà trois matches officiels dans les jambes). Il sera également intéressant d'observer les affinités techniques qu'il pourrait nouer avec Franck Ribéry, absent lors de la tournée sud-américaine. Symbole d'une nouvelle génération qui monte, Grenier est promis à un bel avenir avec le maillot frappé du coq. Preuve de son influence grandissante, Rémi Garde lui a déjà confié le brassard de capitaine à Lyon. C'était samedi dernier contre Nice, en l'absence de Gonalons. Interrogé sur ce capitanat d'un soir, l'intéressé s'est réjoui mais il a surtout tenu à saluer la prestation aboutie de ses coéquipiers.

Si Grenier n'est pas encore un grand, il en a néanmoins déjà les codes.