Dans l'actualité récente

Benfica-Sporting : le but exceptionnel de Lima (vidéo)

Voir le site Téléfoot

error
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2013-04-22T13:40:00.000Z, mis à jour 2013-04-22T13:47:27.000Z

Le derby de Lisbonne entre Benfica et le Sporting a accouché d'une victoire logique du leader (2-0). Et le deuxième but des Aigles, marqué par Lima, est une véritable perle. La preuve en images...

Cette saison, Benfica domine le championnat portugais. La victoire 2-0 lors du derby face au Sporting ce dimanche n'a donc pas surpris. Mais le deuxième but inscrit par le leader de la Liga Sagres s'impose comme un modèle de technique collective et individuelle. Lima est ainsi à la conclusion d'une action de grande classe, qui n'a rien à envier aux enchaînements du Barça des dernières saisons ou de l'Ajax des années 70. Un but comme on en voit rarement, marqué en plus lors d'un match hyper médiatisé au Portugal, voire en Europe. Les deux buts du match sont accessibles via le lien ci-dessous :

>VOIR LES BUTS DE BENFICA-SPORTING
Ce match comptant pour la 26e journée du championnat portugais est entré dans les annales grâce au second but exceptionnel marqué par Benfica.

Lima puissance 16
Après l'ouverture du score de Salvio (36e), Benfica a enfoncé le clou en deuxième période. Un but marqué par Lima (75e), et quel but ! Une action collective où les passes entre joueurs de Benfica se font à cent à l'heure avec une précision extrême, pour une conclusion tout aussi somptueuse de l'attaquant. La défense et le gardien du Sporting n'ont rien compris à ce qu'il s'est passé.

Benfica vers le titre
Dans son Estadio da Luz, le Benfica Lisbonne a donné la leçon au Sporting Portugal, et a surtout effectué un pas de plus vers le titre. A quatre journées de la fin du championnat, les Aigles comptent quatre points d'avance sur leur dauphin au classement Porto. Ce qui veut dire que Benfica dispose même d'un joker. L'avant-dernière journée de Liga Sagres, le 12 mai prochain, réserve un certain Porto-Benfica qui sera peut-être décisif.

Mais dimanche, les hommes de Jorge Jesus étaient déjà sur une autre planète.