Dans l'actualité récente

Benjamin Pavard revient sur son mondial et son rôle en bleu

Voir le site Téléfoot

Pavard : 'J'ai eu énormément de propositions'
Par Vincent Guillot|Ecrit pour TF1|2018-10-14T11:57:37.624Z, mis à jour 2018-10-14T11:58:33.081Z

Invité sur le plateau de Téléfoot ce dimanche 14 octobre, Benjamin Pavard est revenu sur son après-mondial, son rôle de latéral en bleu et sur sa volée historique réussie face à l’Argentine.

Revoir Benjamin Pavard sur un plateau télé était un plaisir pour les téléspectateurs de Téléfoot. Depuis le titre de champion de monde, le latéral droit de l’équipe de France s’était fait discret. « Après la coupe du monde, j’ai essayé de faire moins de médias pour me concentrer davantage sur le football. » Le revoilà donc, heureux de retrouver les bleus à Clairefontaine, même si Didier Deschamps l’utilise en arrière droit alors qu’en Bundesliga il évolue dans l’axe. Ce qui ne lui pose aucun problème. « Je suis épanoui sur le terrain à partir du moment où le coach fait appel à moi, même en latéral. J’ai évolué à ce poste en équipe de France espoirs». Le fait de jouer défenseur central en club est même pour lui un atout en sélection. « Je comprends mieux ce qu’attend de moi Raphael Varane ». Et le champion du monde d’ajouter qu’à l’entraînement à Stuttgart, il demande souvent à évoluer à droite pour travailler ses centres.

Pavard et le tir aux pigeons !

Benjamin Pavard est également revenu sur son extraordinaire reprise de volée face à l’Argentine en Coupe du Monde. « C’est un but venu d’ailleurs. Personne ne s’y attendait et puis c’était un moment où on n’était pas bien, on était menés 2-1 ». Interrogé sur son état d’esprit au moment d’effectuer son geste, l’arrière droite des bleus a fait cette confidence amusante. « Quand la balle vient, je me suis dit, il faut que je me penche bien pour pas qu’elle parte en l’air. Je pense à cadrer. J’ai déjà tué des pigeons comme ça ! » Sage précaution : non seulement les volatiles dans le ciel russe ont survécu mais tout un pays a explosé de joie.




en savoir plus : Equipe de France