Dans l'actualité récente

Benzema adoubé par Mourinho

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-03-28T09:05:00.000Z, mis à jour 2011-03-28T09:23:45.000Z

Karim Benzema est en plein boom au Real Madrid. Et s'il n'a pas marqué avec les BLeus vednredi, il continue d'impressionner. Jose Mourinho, aujourd'hui, n'en dit plus que du bien.

Karim Benzema est devenu incontournable au Real Madrid. Dans L'Equipe, Jose Mourinho a donc salué ses efforts et prouvé qu'il croyait dur comme fer en l'attaquant des Bleus.


Karim Benzema n'a pas marqué avec les Bleus vendredi. Il n'empêche, l'attaquant du Real Madrid continue de récolter les louanges des supporters français, comme, par ailleurs, de son entraîneur Jose Mourinho. Dans une entrevue parue dans L'Equipe ce lundi, le Special One a même déclaré : « dès le premier jour, j'ai senti un jeune sympathique, intelligent, qui avait la volonté de s'intégrer ».



Benzema cartonnne au Real Madrid

Sur la réussite de Karim Benzema au Real Madrid, Jose Mourinho n'a plus de doute. Quant au pallier que le Français a franchi ces derniers temps, il explique : « tout le monde voit que c'est un meilleur joueur. Il a progressé parce que son entraîneur est exigeant, qu'il lui a demandé un comportement différent, à l'entraînement et sur le terrain. Et il a progressé parce qu'il s'est lui-même convaincu que c'était important pour lui ».


Confirmant également que Karim Benzema l'avait bien sollicité pour un entretien individuel, Jose Mourinho semble donc content des efforts de son attaquant, et satisfait de sa franchise : « j'aime encore plus quand le joueur prend l'initiative d'exposer ses doutes, ses dilemmes, comme Karim l'a fait ce soir-là. » Fier de son joueur, le Special One aime donc résolument « ce type de joueur » qui « peut jouer à tous les postes offensifs ».


Aujourd'hui, Jose Mourinho fait donc entièrement confiance à Karim Benzema : « Karim n'est pas un grand garçon, c'est un homme ». A lui de confirmer et de ne rien perdre de sa « concentration », de son « agressivité » et de sa « participation croissante au jeu ».