Biélorussie – France : un triste nul pour commencer

Voir le site Téléfoot

Olivier Giroud   Equipe de France
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-09-06T21:43:56.146Z, mis à jour 2016-09-06T21:47:44.070Z

L’équipe de France n’a pas entamé de la meilleure des manières sa phase de qualification pour la Coupe du Monde. Dominateurs, les Bleus n’ont pas su marquer et repartent de Biélorussie avec un nul.

Avec plus de 60% de possession sur la rencontre et 23 frappes au but, les Bleus n’ont ramené qu’un point de Borisov alors que la victoire était à leur portée. Ils devront se ressaisir dès le 7 octobre contre la Bulgarie à domicile. Malgré une deuxième mi-temps d’un meilleur niveau, ni Giroud, Griezmann, Kurzawa ou Payet n’ont pu tromper Gorbunov.


Une attaque - défense stérile

Après une première période timide, les Français sont revenus des vestiaires avec de bien meilleures intentions. Lors des 45 premières minutes, Martial et Pogba avaient été les principaux moteurs des Bleus mais les deux Mancuniens n’étaient pas parvenus à ouvrir le score. En seconde mi-temps, les tricolores se sont procurés bien plus d’occasions franches.

L'occaison de Martial à la 13ème minute :


Après cinq minutes où les biélorusses ont joué plus haut, les Bleus ont haussé le rythme, et ont affiché un niveau de jeu similaire à celui que l’on attend des vice-champions d’Europe. Malheureusement, cette attaque défense (64% de possession de balle en moyenne) n’a pas accouché sur un succès français. Il a en effet manqué un brin de réalisme aux attaquants tricolores.


« On n’a pas été efficace ce soir »

Didier Deschamps le confirmait au micro de Frédéric Calenge en fin de rencontre « On a fait une bien meilleure deuxième mi-temps, mais entre les arrêts du gardien, les poteaux, il a manqué un peu de réussite…  On n’a pas été efficace ce soir, on a eu pas mal d’occasions mais on n’a pas eu cette efficacité qui nous aurait permis de marquer de gagner . » 

Si les Biélorusses n’ont cadré aucune frappe, les Bleus ont beaucoup tenté : suite à une inspiration formidable de Griezmann Giroud manquait le cadre à la 53ème. Puis le Gunner trouvait la barre sur un corner à la 58ème.

L'occasion de Giroud à la 58ème minute :


Les occasions se multipliaient en vain. Varane ne trouvait pas le cadre (62ème), puis Kurzawa (64ème) et Griezmann (68ème) obligeaient Gordunov à de jolis arrêts. Si la rentrée de Dembelé dynamisait le côté droit français, le portier biélorusse était encore à la parade devant Kurzawa (73ème) et voyait son défenseur Sivakov le suppléer devant Pogba qui n’avait plus qu’à pousser la balle au fond des filets !

Le sauvetage de la défense biélorusse à la 73ème minute :


Malgré la rentrée de Gameiro à 7 minutes de la fin il n’y aura plus de véritables occasions en fin de match. Les Bleus entament timidement leurs parcours de qualifications. Ils devront faire mieux dans un mois pour la venue de la Bulgarie au Stade de France le 7 octobre. Dans les autres rencontres du groupe, la Suède et les Pays bas se sont neutralisés (1-1) et le Luxembourg s’est incliné face aux Bulgares 4-3.



en savoir plus : Equipe de France de Football, Frédéric Calenge