Bilan Ligue 1 (2/3) : ils ont plutôt réussi leur début de saison

Voir le site Téléfoot

Cavani et Di Maria   PSG
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-12-22T15:59:25.027Z, mis à jour 2016-12-22T16:01:39.646Z

Ce mercredi s'est disputée la dernière journée de Ligue 1 de 2016. Gros plan sur les clubs qui ont réussi un début de saison correct.

Alors que la Ligue 1 a fermé ses portes pour 2016, la rédaction de Téléfoot.fr vous propose un bilan à mi-parcours. Deuxième épisode : ceux qui effectué une phase aller correct.

Retrouvez le premier épisode de notre série : Bilan Ligue 1 (1/3) : les déceptions du début de saison

Dijon, 15e avec 19 points

Le promu a belle allure. Même si sur le plan comptable Dijon n’a aucune marge sur le barragiste (même nombre de points avec Metz), l’équipe d’Olivier Dall’Oglio montre un visage intéressant. Surtout contre les grosses écuries de Ligue 1. Les Bourguignons peuvent se vanter d’avoir battu l’OL dans un match palpitant (4-2), d’avoir accroché Monaco, alors en pleine bourre (1-1) et de ne pas avoir démérité contre le leader niçois (1-2). Récompense de cette abnégation, pas souvent traduit dans les résultats, les Dijonnais ont remporté leur dernier match de 2016. Emmenés par des routiers de la Ligue 1 (Varrault, Balmont ou Amalfitano), ils peuvent se maintenir.

Prochain match de Ligue 1 : Montpellier – Dijon (14 janvier)

Bastia, 14e avec 20 points

Les Corses peuvent être frustrés. La défaite contre l’Olympique de Marseille dans les derniers instants du match ternit un peu le bilan général des matchs aller. Le bilan comptable est correct, mais c’est dans l’envie que les Corses sont intéressants : ils ne lâchent jamais. Contre Nice, ils ont su faire le dos rond pour finalement arracher un point à l’extérieur. Face aux concurrents directs pour le maintien, les hommes de François Ciccolini se sont bien comportés en battant notamment Metz et Lorient. Le maintien est un combat ; les Bastiais sont prêts pour la bagarre.

Prochain match de Ligue 1 : Nancy –Bastia (14 janvier)

Nancy, 13e avec 21 points

Si Nancy traverse le championnat sans faire trop de bruit, c’est plutôt bon signe. Les Lorrains sont treizièmes. Ils ont achevé la première partie de l’exercice par un match nul ennuyeux à Saint-Étienne. Ils n’ont plus perdu depuis le 4 décembre. L’équipe de Pablo Correa pêche offensivement (seulement 15 buts marqués). Cependant, la campagne des matches retour sera tout de même compliqué pour le promu.

Prochain match de Ligue 1 : Nancy –Bastia (14 janvier)

Montpellier, 11e avec 22 points

Un match a marqué les esprits dans cette première phase de Ligue 1 : la claque infligée par Montpellier au Paris Saint-Germain. Portés par un excellent Boudebouz, les Héraultais ont renversé les parisiens 3 à 0 et mis en lumière les failles défensives du PSG. Pendant 19 matches, les joueurs de Frédéric Hantz ont alterné le meilleur (victoire contre Bordeaux et Marseille) et contre-performance (claques contre Monaco et Lyon, défaite à domicile face au FC Metz). L’attaque se porte bien (28 buts), ce qui n’est pas le cas de la défense (déjà 31 buts encaissés).

Prochain match de Ligue 1 : Montpellier – Dijon (14 janvier)

Rennes, 7e avec 28 points

L’arrivée de Christian Gourcuff n’a finalement pas changé grand-chose. Rennes alterne le bon et le moins bon. Suscite l’espoir puis redevient banal. La septième place reflète bien le niveau du Stade Rennais qui peine à être régulier. Au début de l’automne, le club avait enchaîné cinq rencontres sans défaite, s’installant dans le top 5, avant de retomber dans ses travers. Pourtant, les joueurs sont de qualité et un retour au haut niveau de Yoann Gourcuff pourrait relancer (durablement) le club breton. Régularité à (enfin) retrouver.

Prochain match de Ligue 1 : Rennes – PSG (14 janvier)

Lyon, 4e avec 34 points

C’est devenu une habitude. L’Olympique lyonnais n’arrive pas à se mettre en marche. Joueurs blessés ou en perte de confiance, résultats en dents de scie et performances européennes décevantes, l’OL est un diesel. 2016/2017 n’échappe pas à la règle. Les hommes de Bruno Génésio ont eu du mal à créer une dynamique positive. Défaites à Dijon (après avoir mené au score), à Lorient ou contre Guingamp… Lyon a inquiété sur le contenu et le plan comptable. Mais depuis plus d’un mois, un redressement s’est opéré avec en point d’orgue la victoire, certes contestée, à Monaco (3-1). Replacé en quatrième place à cinq points du PSG (mais un match en moins), l’OL peut entamer la deuxième partie de saison plus sereinement. Lacazette a marqué treize buts, Valbuena est en pleine forme et la défense affiche plus de solidité… Autant d’arguments pour positiver. Et puis, l’OL est devenu un spécialiste des sprints finaux…

Prochain match de Ligue 1 : Caen – Lyon (15 janvier)

PSG, 3e avec 39 points

On l’avoue, c’est un peu osé de mettre le PSG dans cette catégorie. Le club est troisième à distance raisonnable du leader. Mais habitué à un rythme de croisière plus imposant et en raison de la marge de manœuvre financière par rapport aux autres équipes, on se doit d’être plus exigeant. Le changement de cycle du PSG prend du temps. Le nouvel entraîneur a du mal à imposer sa patte. Les recrues sont décevantes. Et le contenu laisse à désirer. Invaincu, l’an dernier, le PSG compte déjà quatre défaites. Les cadres comme Silva ou Di Maria déçoivent. Seul Cavani tient à bout de bras (ou de pieds, déjà 18 buts) le club. Le mercato hivernal devrait être agité avec de nouvelles recrues et des investissements importants. Mais qui dit nouvelles dépenses, dit nouvelles exigences…