Dans l'actualité récente

Bilan mercato hivernal : Le Top 5 européen brise son propre record de dépenses, la Ligue 1 monte en puissance

Voir le site Téléfoot

RTSVJ5D
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-02-07T16:32:16.924Z, mis à jour 2017-02-07T16:36:34.691Z

L’Observatoire du football (CIES) a dévoilé les chiffres marquants du mercato hivernal. Avec 742 millions d’euros dépensés, les dits cinq grands championnats européens ont battu leur record de 2011. Avec 225 millions d'euros d'achats, la Ligue 1 s'est classée comme le deuxième championnat le plus dépensier derrière la Premier League.

Les chiffres ne mentent jamais. Sept jours après la clôture du mercato hivernal, l’Observatoire du football (CIES) a publié les chiffres officiels de son étude du mercato de janvier 2017. Un mercato qui a vu les cinq grands championnats (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie et France) battre leur propre record de dépenses avec un chiffre global atteignant les 742 millions d’euros. Le précédent record datait lui de janvier 2011, où 523 millions d’euros avaient été dépensés.

Au niveau des dépenses, la France Talonne la Premier League

Au classement des championnats les plus dépensiers, c’est la France qui a tiré son épingle du jeu en se classant à la deuxième place derrière l’intouchable Premier League (443 millions d’euros de dépenses).

Renforcée par les acquisitions de l’Olympique de Marseille, par l’homme d’affaires américain, Franck McCourt, et du LOSC par Gerard Lopez, la Ligue 1 a sorti le chéquier lors de ce mois de janvier. Ce chiffre n’aurait évidemment pas été possible sans le Paris Saint-Germain, qui a déboursé 70 millions d’euros pour s’attacher les services de Julian Draxler (Wolfsburg, 40 millions d’euros) et Gonçalo Guedes (Benfica, 30 millions d’euros).

L’Espagne, qui a vu deux de ses ténors (le Real Madrid et l’Atlético de Madrid) être privés de transferts par la FIFA, et un FC Barcelone sans possibilité d’achats après un gros mercato estival 2016, n’a dépensé que 64 millions d’euros et s’est retrouvée à la dernière place de ce classement. Le temps des folies est révolu en Liga, désormais sous la coupe du Fair-Play Financier Liga.


Le classement des dépenses au sein des 5 grands championnats européens 

Angleterre : 443 millions d’euros
France : 225 millions
Allemagne : 189 millions
Italie : 169 millions
Espagne : 64 millions

Le classement des transferts en Ligue 1 :

Julian Draxler - PSG (40 millions d'euros)
Gonçalo Guedes - PSG (30 millions)
Dimitri Payet - OM (29,30 millions)
Memphis Depay - OL (16 millions)
Morgan Sanson - OM (9 millions)


Balance des transferts : La Premier League bonne élève, la Ligue 1 au piquet


La Balance des transferts en Ligue 1 est cependant négative. Avec 150 millions d’euros de pertes, le championnat est de loin le plus mauvais vendeur des cinq ténors. Dotée d’une balance positive de 51 millions d’euros (bonus compris, mais sans inclure l’achat de Gabriel Jesus effectué l’été dernier par Manchester City contre 32 millions d'euros), la Premier League est elle en tête de ce classement honorifique. Une rareté vu son puissant modèle économique, plus porté vers la dépense que le profit.

La balance achats/ventes des 5 grands championnats

Angleterre : +51 millions d’euros
Espagne : +11 millions

Italie : -2 millions 
Allemagne : -21 millions 
France : -150 millions

La Chine prend de l'ampleur dans le reste du monde

Selon le CIES, les transferts internes aux cinq grands championnats ont représenté 48,8% du volume global des échanges (pour 450 millions d’euros), soit presque la moitié. Les ventes de joueurs aux championnats extérieurs ont représenté 179 millions d’euros de dépenses. La Chinese Super League, à nouveau au cœur de l’actualité, a elle dépensé 120 millions d’euros cet hiver.