Dans l'actualité récente

Bilan mi-saison Liga : le Real Madrid a abandonné sa couronne

Voir le site Téléfoot

RTSUHI0
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-12-24T13:16:17.101Z, mis à jour 2017-12-24T13:16:17.689Z

Champion en titre, le Real Madrid ne conservera pas son statut. Le FC Barcelone est solide leader avec 14 points d'avance sur les Merengue.

Le Real Madrid a lâché sa couronne et le FC Barcelone va retrouver son trône : tel est le bilan de la Liga à mi-saison.

Le club : le Real Madrid

Il n'aura fallu qu'une demi-saison au Real Madrid pour tout perdre. Alors que Zinédine Zidane était parvenu à hisser les Merengue sur le toit de l'Espagne, la situation actuelle est bien difficile à vivre pour le champion en titre, déjà relégué à 14 points du FC Barcelone. Les Blaugrana, qui ont perdu Neymar cet été, sont moins brillants qu'avant. Mais ils sont toujours solides et peuvent compter sur les fulgurances de Lionel Messi pour remporter des matches. Toujours invaincus en Liga, les Blaugrana ont sans doute définitivement mis fin au suspens en remportant le Clasico. De toute façon, jamais un futur champion d'Espagne n'est parvenu à rattraper un retard de 10 points. Autant dire que le Barça file droit vers un nouveau titre d'Espagne. Avec ou sans Neymar.

Le joueur : Lionel Messi

Le FC Barcelone n'a plus sa MSN magique. Mais il a toujours Lionel Messi et Luis Suarez pour marquer des buts et faire des différences. Avec 15 buts au compteur, l'Argentin est le meilleur buteur du championnat espagnol et a notamment porté l'équipe entre la 1ère et la 10e journée (12 buts inscrits sur cette période). Il a parfaitement pallié la disette de l'Urugayen, qui a retrouvé de sa superbe depuis la 11e journée (il reste sur 7 buts inscrits). Quand Ousmane Dembélé reviendra, le FC Barcelone aura une arme offensive de plus pour affirmer ses ambitions.

La déception : Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo cultive un sacré paradoxe depuis le début de la saison : incapable d'enchaîner en Liga (4 buts inscrits seulement), il reste intraitable sur la scène européenne et dans les matches qui comptent (demi-finale et finale de la Coupe du monde des Clubs). Durant le Clasico, il n'a pas pesé lourd alors qu'il avait une balle de 1-0 dans les pieds après un superbe service de Kroos. Sans son buteur providentiel, le Real bat sérieusement de l'aile et il se murmure qu'il traîne encore son spleen à Madrid, où il aimerait terminer sa carrière et, surtout, toucher un meilleur salaire qu'à l'heure actuelle. "Si je suis le meilleur joueur du monde et si je viens de remporter cinq titres en un an, je dois aussi être le footballeur le mieux payé" aurait-il dit à son président. Un air de déjà-vu.