Bilan mi-saison Ligue 1 : derrière le PSG, il y a une vraie lutte pour le podium

Voir le site Téléfoot

RTX3FXOE
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-12-24T09:30:19.440Z, mis à jour 2017-12-24T09:30:19.440Z

Alors que le titre semble à nouveau promis au PSG, Lyon, Monaco et Marseille nous promettent un sprint final acharné pour les deux dernières places du podium.

La première moitié de la saison 2017/2018 s'est inscrite dans une tendance qui saute aux yeux : si le PSG écrase le championnat, une vraie lutte pour le podium a lieu entre trois clubs. La course au maintien devrait également offrir son lot de suspense.

Le club : le PSG

Dire que le PSG a changé de dimension en accueillant Neymar et Kylian Mbappé, les deux transferts les plus chers de l'histoire, pour une facture dépassant les 400 millions d'euros, est un doux euphémisme. Aux côtés d'Edinson Cavani, en pleine confiance, ils forment un trio offensif dont les performances raisonnent dans toute l'Europe, renvoyant à la (B)BC du Real Madrid et à l'ex-MSN du FC Barcelone. Capable de marquer beaucoup, le PSG fait le spectacle, encaisse parfois un peu trop de buts et a connu quelques soubresauts extra-sportifs (exemple : le penaltygate). Mais toujours est-il que le club de la capitale compte 9 points d'avance sur son dauphin à mi-parcours, un luxe, et qu'il a terminé premier de son groupe en Ligue des Champions (ce qui lui a finalement porté préjudice en tirant le Real Madrid). Si on excepte les deux défaites consécutives - face à Strasbourg en L1 puis face au Bayern en C1, le PSG vit un exercice parfait qui devrait aboutir à des records et à un titre de champion de France retrouvé. Et plus si affinité.

Derrière, on observe une belle lutte à trois pour une place sur le podium, synonyme de Ligue des Champions. Monaco, qui a beaucoup trop vendu cet été, est toujours là et, éliminé de toutes les compétitions européennes, devrait s'accrocher à sa place de dauphin. Avec ses jeunes pousses, l'Olympique Lyonnais est séduisant, beaucoup plus que Marseille, équipe qui joue avec du cœur et, surtout, une vraie solidité. Avec ces trois-là, le sprint pour le podium s'annonce dantesque.

Le joueur : Mbappé

Il aurait été beaucoup trop facile de choisir Neymar. Mais qui a cru que le Brésilien n'affolerait pas tous les compteurs en Ligue 1 (11 buts et 10 passes décisives en 14 matches) ? C'est le cas, sans surprise. En revanche, bien malin celui qui aurait prédit une adaptation éclair de Kylian Mbappé en raison du montant de son transfert et de son âge. Le jeune attaquant, qui vient tout juste d'avoir ses 19 ans, fait montre d'une maturité invraisemblable. Elle lui permet de mettre tout le monde d'accord et de se fondre dans les exigences d'un grand club ambitieux sans sourciller, sans faire de bruit, juste en répondant sur le terrain. Ses statistiques parlent pour lui : 8 buts et 8 passes décisives, soit presque autant que Neymar.

La déception : le trio Bordeaux-ASSE-Lille

Bordeaux, Saint-Etienne et Lille occupent respectivement la 15e, la 16e et la 18e place du classement. Alors qu'on les attendait derrière le Big Four, ils traversent chacun une crise sportive les plongeant dans un sacré doute. Pour eux, la seconde moitié de saison doit être celle du renouveau. Au LOSC, où la greffe Marcelo Bielsa n'a pas prise, Christophe Galtier sera notamment mis au défi.