Blaise Matuidi, ou la conquête d'Italie

Voir le site Téléfoot

RTX3U0F7
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-01-03T11:59:58.304Z, mis à jour 2018-01-03T15:38:16.752Z

Cinq mois après son arrivée à la Juve, en provenance du PSG, Blaise Matuidi a su conquérir le coeur des Bianconeri. Bilan de ses premiers pas italiens, au moment de disputer un quart de finale de la Coupe d'Italie face au Torino ce mercredi soir.

Il fait désormais les beaux jours de la Juve. Transféré cet été de Paris, pour 20M€, après six saisons dans la Capitale (295 matches, 33 buts), Blaise Matuidi ne regrette certainement pas son choix d'avoir rejoint un monument du foot italien. Cinq mois après son arrivée dans le Piémont, il fait l'unanimité auprès de ses partenaires et du coach, Massimiliano Allegri. Le natif de Toulouse est devenu un titulaire en puissance, indiscutable au sein du onze de la Vieille Dame. Réjouissant, à six mois de la Coupe du monde en Russie.

Indiscutable dans le 4-3-3

Jamais avare d'effort, omniprésent à la récupération, Matuidi rayonne dans l'entrejeu turinois, a tel point que Massimiliano Allegri a modifié sa tactique pour faire de l'ancien Parisien le véritable poumon de l'équipe au milieu de terrain. Marchisio, Khedira, Pjanic... il y avait de la concurrence à son arrivée en août dernier, dans une formation composée à l'époque de deux milieux défensifs au sein d'un 4-2-3-1. Matuidi a rapidement su saisir sa chance, bien aidé, il est vrai, par l'indisponibilité de Marchisio ou encore Pjanic (souvent repositionné en milieu relayeur), blessés en début de saison. Par la suite, sa présence est devenue primordiale dans une équipe qui changera de système, passant du 4-2-3-1 à un 4-3-3 dernièrement où il excelle.


RTX3U0F7

Blaise Matuidi a su s'imposer au sein du onze bianconero

Matuidi au top, Dybala sacrifié

Titularisé à treize reprises en Serie A depuis le début de saison (et quatre entrées en jeu), Blaise Matuidi est aujourd'hui l'un des joueurs les plus utilisés par Allegri (1211 minutes en Championnat). La dernière défaite de la Juve coïncide du reste avec sa dernière absence du onze de départ (2-3, face à la Sampdoria, le 19 novembre). Interrogé sur le site du club bianconero mi-décembre, Matuidi n'a pas caché sa joie d'évoluer à la Juve : "Mon adaptation se passe très bien. Les coéquipiers et le staff m'ont très bien accueilli et je pense que je me suis intégré de la meilleure façon possible. Je suis vraiment content d'être à la Juventus. (...) J'espère marquer un but..." Son souhait a été exaucé. Etincelant dans l'entrejeu, l'ex-Stéphanois s'est aussi mué en buteur à deux reprises, d'abord à Bologne (3-0, le 17 décembre), puis le week-end dernier face à Vérone (3-1, le 30 décembre). Un joueur semble même avoir fait les frais de la bonne forme du moment de l'international français (62 sélections) : sa présence dans le onze type a nécessité le sacrifice d'un joueur offensif et Paulo Dybala a ainsi débuté plusieurs matches sur le banc ces derniers temps (excepté contre Vérone, où il a remplacé Juan Cuadrado, blessé. Avec réussite tout de même, puisque l'Argentin a inscrit un doublé). Ce mercredi soir, le n°14 de la Juve devrait débuter dans le 4-3-3 d'Allegri, aux côtés de Marchisio et de Pjanic, face au voisin du Torino. En jeu ? Une place en demi-finale de la Coupe d'Italie.