Dans l'actualité récente

Blanc, ça attendra

Voir le site Téléfoot

Blanc, ça attendra
Par AFP|Ecrit pour TF1|2010-05-19T20:22:07.000Z, mis à jour 2010-05-19T20:22:07.000Z

La nomination de Laurent Blanc comme sélectionneur de l'équipe de France n'interviendra pas jeudi lors du Conseil fédéral de la FFF. Plusieurs procédures sont envisageables pour introniser l'ancien entraineur des Girondins de Bordeaux à la tête des Bleus.

"Ce sera un conseil important, mais concernant Laurent Blanc, c'est une affaire convenue, ce n'est plus une nouvelle fraîche", assure à l'AFP un membre du Conseil fédéral (organe de gouvernement de la FFF) qui requiert l'anonymat. "Pour autant, rien n'est encore cadré: les négociations officielles n'ont commencé que dimanche", nuance-t-il.


Dimanche dernier, le penchant de la Fédération pour Blanc, devenu secret de Polichinelle depuis quelques mois, avait été officialisé. Bordeaux, où le Président a entraîné trois ans, annonçait d'abord que le club avait été informé par Laurent Blanc qu'il souhaitait répondre favorablement à la sollicitation de la FFF en qualité de sélectionneur de l'équipe de France. "Cette déclaration d'intérêt me réjouit, avait répondu dans un communiqué le président de la Fédération, Jean-Pierre Escalettes. Le passé sportif, la personnalité, le charisme de Laurent Blanc correspondent au profil-type du sélectionneur national que la FFF recherche".


Oral pour l'Euro-2016


La nomination du sélectionneur national est la prérogative du Conseil fédéral, dont aucune réunion n'est inscrite au calendrier avant juillet. Un Conseil fédéral extraordinaire peut cependant être convoqué. C'est ce qu'avait détaillé M. Escalettes début mai: "J'avais dit avant la Coupe du monde. Le délai sera court, je ne sais pas si les choses seront mûres le 20, sinon il y a l'assemblée fédérale du 29 mai à Lille. S'il faut faire un Conseil fédéral extraordinaire, on en fera un autre".


Une autre procédure est aussi envisageable: comme l'indique à l'AFP une source proche du dossier, "le Conseil de demain (jeudi) peut aussi valider le fait que ce soit le bureau qui officialise la nomination". Le bureau de la FFF, présidé par Jean-Pierre Escalettes, comprend les vice-présidents (Frédéric Thiriez, Fernand Duchaussoy, Noël Le Graët, Christian Teinturier, Gervais Martel, Jacques Léger), le trésorier général (Bernard Désumer) et le secrétaire général (Henri Monteil). Si le Conseil de jeudi ne doit a priori prendre aucune décision, il devrait préparer l'oral de présentation du dossier de candidature française à l'Euro-2016, prévu vendredi 28 mai à Genève. Aucune conférence de presse n'est prévue à l'issue de ce Conseil.