"Blanc n'est pas favori"

Voir le site Téléfoot

'La France est à sa place'
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2010-03-08T17:38:05.000Z, mis à jour 2010-03-08T17:38:05.000Z

Dans un entretien à paraitre dans les colonnes de Sud-Ouest, Jean-Pierre Escalettes confirme que le sélectionneur sera choisi avant le Mondial. Si le nom de Laurent Blanc a été cité par le président de la FFF, aucun contact n'a été noué entre la Fédération et l'actuel entraîneur de Bordeaux.

La succession de Raymond Domenech, ce n'est pas pour aujourd'hui. Mais pour bientôt. C'est en tout cas ce que Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football, a confirmé dans une interview à paraitre mardi dans le quotidien Sud-Ouest. Escalettes est toujours décidé à nommer le nouveau sélectionneur de l'équipe de France avant la Coupe du monde. "Je ne reviendrai pas là-dessus. Ce n'est pas mon choix mais celui du calendrier. Un mois après le 11 juillet, on entre dans la préparation de l'Euro 2012. Les dates sont là".


Ce nouveau sélectionneur sera-t-il Laurent Blanc, comme le laissent penser certaines indiscrétions ?A-t-il déjà été contacté comme le susurre la presse ces derniers temps ? Le patron de la FFF a dégonflé la bulle alors que Blanc demande aujourd'hui un peu de tranquillité. Et semble agacé comme rarement. "Je n'ai jamais dit que Laurent Blanc était favori", a lancé Escalettes qui s'est tout de même justifié d'avoir cité Laurent Blanc dans sa short list : "Si je ne disais pas que l'entraîneur du champion de France en titre, champion du monde qui plus est, ne fait pas partie d'une liste de 10 ou 12 noms, on se foutrait de ma gueule", a souligné le président de la FFF. "Mais je n'ai jamais dit qu'il était le favori. On travaille sur le profil du futur sélectionneur, mais ni moi, ni mes collaborateurs n'avons entrepris de travaux d'approche avec Laurent Blanc", a-t-il révélé. "La seule chose qui est sûre, c'est que le sélectionneur sera Français", a conclu le président de la Fédération.