Blanc : " En première période j'étais abasourdi "

blanc-premiere-periode-j-etais-abasourdi-8928440
Les Bleus sont passés tout près de la correctionnelle au Stade de France mardi contre la Bosnie. Laurent Blanc avoue avoir été " abasourdi " par la première période de son équipe.

En conférence de presse d'après-match, Laurent Blanc a reconnu avoir souffert, à l'instar des supporters des Bleus, devant le déroulement de la rencontre. La France a bien failli louper la qualification.



« La Bosnie a maîtrisé »

Laurent Blanc concède que la Bosnie a posé d'énormes problèmes à l'Equipe de France : « Je pense que le match a été à la hauteur de nos espérances. Si nous avons été décevants, notamment durant les 45 premières minutes, je crois que c'est dû en grande partie à la qualité de l'équipe de Bosnie. Elle a été sûre d'elle, a maîtrisé techniquement et a fait la différence par le grand joueur qu'est son avant-centre. »


« J'étais abasourdi »

Le sélectionneur n'a surtout pas apprécié la première période livrée par les Bleus : « Les 45 premières minutes, on ne les a pas jouées. A la mi-temps j'ai dit aux joueurs de se lâcher. En première période j'étais abasourdi par les erreurs et le déchet technique qu'on a pu avoir, même si cette équipe nous a posé des problèmes. Il faut retenir qu'on a été transparents en première période et très bons en deuxième. »


« Crispant pour tout le monde »

Le patron de l'Equipe de France souffle finalement : « C'était un match dur et crispant, pour tout le monde. » La qualification n'en est que plus belle, tant le soulagement pouvait se lire sur les visages à la fin de la rencontre. Mais si la France veut bien figurer à l'Euro 2012, la marge de progression paraît encore très importante. Laurent Blanc a encore du pain sur la planche.

Les prochains matches amicaux, qui serviront à préparer l'Euro, seront autant d'occasions de combler les lacunes affichées par les Bleus mardi soir.

News associées